Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

France Nature Environnement rassurée

par les déclarations d’Arnaud Montebourg.

Crédits:
textes par

Aujourd'hui, lors de la table ronde Energie de la Conférence environnementale, Arnaud Montebourg s'est déclaré favorable à une décentralisation de la production d'énergie. Pour le ministre, chacun doit pouvoir devenir producteur d'énergie et non pas simplement consommateur. La CSPE (contribution au service public de l'électricité) participera au financement de ce nouveau modèle. Il s'est également prononcé en faveur d'un nouveau grand emprunt. Pour France Nature Environnement, les déclarations du ministre sont rassurantes à quelques semaines d'un débat crucial pour mettre en œuvre la transition énergétique. Selon l’association, dans le cas où un nouveau grand emprunt ne verrait pas le jour, il faudra réfléchir à un financement supplémentaire de ce nouveau modèle, en complément de la CSPE.

Arnaud Montebourg aurait-il lu Jerémy Rifkin qui parcourt le monde dans tous les sens, prônant une 3ème révolution industrielle où les énergies renouvelables de proximité venant du soleil, du vent, de la mer, de la biomasse... seraient une des pierres angulaires d’un nouveau type de croissance ?

- Chantal Jouanno avec le prince Albert de Monaco dans le Mercantour -

Comme tweetait sur son compte l’ancienne ministre Chantal Jouanno : c’est pénible que d'autres fassent ce que nous aurions aimé faire. Notamment l'Agence de la biodiversité. Faute avouée demie pardonnée... Ce qui ne l’empêchait pas d’être très critique, notamment sur la table ronde Santé environnement à laquelle elle participait : « très décevant. Rien. On propose même des actions qui existent déjà. » Elle dénonçait aussi : « la Taxe carbone renvoyée encore une fois aux calandres européennes. Mauvais message. » Pour Corinne Lepage, ancienne ministre elle aussi, beaucoup de frustrations. Greenpeace France constatait, un rien désabusé : Ayrault parle de biodiversité, et évoque la mer ... mais les pêcheurs n'étaient pas représentés à la conférence, oubliés ou évités ?

Courageux, Jean-Marc Ayrault veut mobiliser les Français autour de l'objectif de sobriété énergétique. Très bien. Comment ne pas approuver et comment ne pas mesurer tout le chemin qui reste à parcourir à l’aune du nombre de 4 x 4 de confort et de prestige qui sillonnent nos villes et à celui des yachts qui sommeillent l'hiver à l’ombre de nos marinas azuréennes (tous très gourmands en carburant). Reste à mesurer aussi dans les semaines et mois qui viennent les mesures concrètes qui seront... entreprises. Il serait lâche de souhaiter que le gouvernement se casse la gueule (sur le dossier de l’écologie et du développement durable) !