Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Les Tweets se ramassent à la pelle.

Tu vois, je n’ai pas oublié...

Crédits:
textes par
illustrations par
Catégorie Pieds dans le plat

Coincé dans l’étroite sente des 140 signes, ce support numérique devenu quasiment indispensable, mérite parfois quelques signes de plus...

#Chômage. Rencontré un restaurateur étoilé Michelin de La Napoule qui cherche du personnel de cuisine. Reçu une annonce d’une société d’aide à domicile cannoise qui recrute. Pas loin de là un magasin a besoin d’un employé, tandis qu’un restaurant dans une zone industrielle proche est dans la même situation. Ce ne sont pas des cas isolés, et dans le contexte actuel (près de 3 millions de chômeurs), les difficultés que rencontrent certains chefs d’entreprise pour trouver du personnel apparaissent comme indécentes, voire révoltantes. Il ne s’agit pas bien sûr de faire venir des ouvriers spécialisés victimes de la fermeture d’usines dans le Nord de la France mais de puiser dans les longues listes locales de demandeurs d’emplois. Apparemment dans une société d’assistés, la chose n’est pas facile !

#Facebook. À priori on y comptabilise ses amis, mais le système s’est vite perverti et les entreprises ont compris tout l’intérêt d’y être. Alors il faut cliquer à tout instant sur « j’aime » alors qu’on a le plus grand mal à le dire à nos proches. Il appartient à chacun évidement d’utiliser ce support comme bon lui semble, en toute connaissance de cause et de faire si nécessaire le ménage. De construire par exemple un espace protégé bien à lui où il pourra se retrouver avec ses vrais amis et de créer un autre lieu (site) pour faire le fou, le voyeur, pour vendre ou acheter. Avec #Tweeter, les choses vont plus vite. Il n’est pas nécessaire de se déclarer « ami » pour suivre un tel ou un tel. C’est quasiment de l’espionnage licite et convenu. Mais attention, ceux qui écrivent imprudemment, « mes propos n’engagent que moi » se trompent. Ils sont vus par tous et, en communiquant leur véritable identité, ils engagent aussi celle de leur société, qu’ils y travaillent ou qu’ils la gèrent. Plusieurs se sont déjà mordus les doigts... Ces compteurs de notre présumée popularité que sont Facebook et Tweeter, sont aussi des menteurs, des « menteurs qui disent toujours la vérité ».



#Religion. Les médias semblent plus rapides à relater et commenter des atteintes à la liberté religieuse lorsqu’il s’agit de l’Islam et du Judaïsme que lorsqu’il s’agit des religions chrétiennes. Qui a parlé dans la grande presse de l’agression d’islamistes contre les Assises bretonnes sur l’immigration qui se sont déroulées récemment à Vannes ? Qui a dit que les religions n'avaient pas rendu les hommes meilleurs ?

#Festival_de_Cannes. Le président du jury, Nanni Moretti, prit la main dans le sac ? Il est soupçonné de favoritisme. En effet, quatre des films récompensés sont distribués par la même compagnie qui s’occupe des siens. Cela fait un peu désordre de la part d’un homme... au dessus de tout soupçon, très engagé à gauche et qui venait de recevoir des mains de la néo ministre de la culture, Aurélie Filippetti, le grade de Commandeur des Arts et des Lettres.

#Soudan (Khartoum). Une femme, mère de trois enfants, condamnée à la mort par lapidation pour adultère. L’Islam, religion au dessus des lois internationales. La tolérance a des limites ici atteintes. Ce sont peut-être les mêmes qui demain, débarrassés de dictateurs comme Bachar al Assad, appliqueront sans états d’âme, cette pseudo justice venue d’un autre âge.

#Christian_Estrosi veut encadrer les mariages en mairie de Nice. Trop de bruit, de youyous et de drapeaux étrangers agités. Lever de boucliers de gauche. C’est bien connu : il est interdit d’interdire... C’est pour ça d’ailleurs qu’on nous oblige à payer nos impôts et à avoir un alcootest dans nos voitures. Rares sont ceux qui ont osé faire remarquer que cette cérémonie républicaine, le mariage, était jusqu’à présent empreinte d’une certaine solennité. Rien à voir avec une cérémonie religieuse et ou une réunion privée qui souvent la suivent et la prolongent. Après s’être déchainé sur cette décision venant d’une maire qualifié de liberticide et de xénophobe, proche du FN, un maire qui veut « gâcher la fête », d’autres édiles, ici et là commencent à se lâcher. Et l’on découvre qu’ils sont nombreux, tout partis confondus, à se plaindre de fréquents débordements. Débordements qui se traduisent outre les bruits, par des troubles à l’ordre public, stationnements anarchiques et dangereux, infractions au Code de la route, drapeaux étrangers agités avec une intention que certains qualifient à juste raison de provocatrice. À Paris, Lille ou Marseille, les mêmes scènes se répètent et irritent le voisinage et les autorités qui se sentent dépassées. Ainsi à Forbach, Roubaix, les maires PS ont pris des mesures de bon sens qui s’apparentent à celles après tout bien légères qu’a pris le maire de Nice.

#Égalité. « L'État de droit(s) établissant des lois et conditions favorables aux membres de l’alliance dominante, l’inégalité peut se prétendre légitime ». Cette assertion tweetée et retweetée est à mettre en rapport avec cet autre tweet de Valérie Pecresse : la démocratie, c'est le système dans lequel 51% des gens disent quoi faire au 49 autres... Rien de bien nouveau en ce bas monde !

Paris. Sous #Delanoë 1er, les mosquées deviennent « des espaces culturels et cultuels » ce qui autoriserait l'octroi de subventions. Vingt deux millions € ont été ainsi votés par la mairie et attribués à deux entités dédiées aux Cultures d’Islam. Si le mot Culture ne prête pas à confusion lorsqu’il s’agit d’art sous toutes se formes, le mot #cultuel tombe lui bien à propos. Il permet de parler de religion sans prononcer le mot (le quidam n’y voit goutte... d’or), car cultuel vient bien de culte et est directement lié à sa pratique. CQFDire !