Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

En avril, le poisson ne fait plus recette...

et avec le changement climatique en marche, on se couvrira d’un fil.

Crédits:
textes par
Catégorie pour aider à rire

Peu de poissons cette année pour le 1er avril, les écologistes avaient peut-être raison, les stocks sont en baisse... Le nôtre n’a pas fait recette (lire ici). Presque crédible, il donnait à égalité Marine et Nicolas et l’avantage à Mélenchon face à Hollande au premier tour des présidentielles... Crédible pour certains, ce qui a fait dire à un de nos lecteurs rencontré hier sur une plage de Cannes : vraiment, ces sondages, c’est n’importe quoi !

Il est vai qu’entre fantasme et réalité, la frontière est légère et c’est tout l’intérêt de l’exercice, si c’est trop gros, le poisson ne mord pas à la ligne. Ainsi cette autre information diffusée par nos soins à l’occasion d’une précédent 1er avril et qui annonçait que de très sérieuses recherches prouvaient de façon indubitable que les retombées atomiques étaient sans risques pour la santé de l’écosystème. Plusieurs lecteurs réagirent en nous envoyant un argumentaire prouvant que le danger était bien réel.

Cette année, quelques poissons sortent néanmoins de la nasse. Comme celui de l’association « Agir pour l’environnement », qui indignée par le non-remplacement de NKM au ministère de l’écologie, a créé un faux site ayant la même façade que celui du Ministère et qui annonçait sa fermeture du dit site. Pourquoi pas après tout, dans la mesure où c’est bien la première fois depuis sa création, en 1971, que cette administration est dépourvue de ministre en fonction. La preuve en tous les cas que l’écologie et la protection de l’environnement n’est pas un sujet porteur dans la campagne des présidentielles. Ce n’est pas Eva Joly qui nous dira le contraire... Eva dont on annonçait, un peu vite, qu’elle avait été choisie comme la nouvelle égérie d’Optic 2000.

Nous décernerons volontiers notre poisson d’or pour l’année 2012 au tweet envoyé par Air France qui se targuait d’être la 1ère compagnie au monde à offrir à ses passagers la possibilité, en toute légalité, de voter pendant leur vol du 22 avril et du 6 mai, pour les prochaines élections. Simple anticipation ? L’annonce de ce vote en ligne a bien sûr était démentie aujourd’hui par la compagnie. Ce qui est bien vrai par contre, c’est la grève des contrôleurs aériens du 2 et 3 avril...