Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Noël : le temps des cadeaux...

certains n’ont pas de prix.

Crédits:
textes par

Bientôt Noël et sa frénésie de cadeaux, pour gâter des enfants déjà blasés. La simplicité a disparu. Où sont nos Noëls d'antan se demande Jocelyne Mas ? L’actualité du jour nous apprend que le futur bébé de Kate Middleton est déjà couvert de cadeaux. Grand bien lui fasse ! Sera-t-il plus heureux une fois apparu dans notre monde ? Voici un petit Conte de Noël, de ceux qu'elle lit lors de ses interventions dans les écoles des Alpes-Maritimes (notamment à l'école Freinet à Vence), que nous offre Jocelyne. Pour les âmes sensibles, les larmes sont garanties...


- L’adoration des bergers, peint vers 1645, par Georges de La Tour -

 

La petite boîte magique.

 C’est bientôt Noël. Macha est triste, elle va avoir cinq ans, elle sait que son papa travaille dur, pour apporter à la maison quelque nourriture. Sa maman est morte quand elle était toute petite. Néanmoins, elle va essayer d’égayer un peu la maison. Dans la forêt avoisinante, elle coupe quelques branches d’un grand sapin, ramasse de la mousse et des pommes de pins. Dans un coin de la cuisine elle confectionne un petit arbre de Noël, le décore de pommes de pins, de baies rouges, et de petites fleurs des champs. Elle recule pour admirer son œuvre, c’est joli, mais il faudrait des cadeaux, et du papier doré !

Que faire ? Macha cherche dans les tiroirs du buffet, trouve une boite vide. Que pourrais-je mettre dedans, se dit-elle, pour offrir à papa ? Et puis il faudrait un beau papier pour le recouvrir !

Dans la chambre de sa maman, elle découvre dans un tiroir de la commode, une feuille de papier doré, elle sait que papa la garde précieusement, car elle enveloppait un cadeau que lui avait fait maman. Peut-être pourrais-je la prendre pour envelopper la boîte et après papa garderait le papier !

Le lendemain, Macha fait un grand ménage, elle met des fleurs des champs un peu partout, pour donner à leur maison un petit air de fête. Sous le petit sapin, une boîte enrobée de papier doré attend. René son papa arrive, il est fatigué et plus triste que d’habitude, Macha attend, impatiente, sa réaction. Il sourit en voyant les fleurs mais son regard tombe sur le paquet, il reconnaît tout de suite le papier et se met en colère :

« Pourquoi as-tu pris ce papier, tu sais que j’y tenais beaucoup ? Nous n’avons pas d’argent et tu dépenses inutilement ce beau papier ». 

La petite fille, les larmes aux yeux, lui dit : 

« Mais c’est pour un cadeau ! »

Le papa, embarrassé, regretta sa réaction. Le lendemain, la petite fille apporta le paquet cadeau à son papa en lui disant :

« Tiens, c’est pour toi ! »

René prit le paquet, ouvrit la boîte. Elle était vide. Sa colère le reprit. 

« Pourquoi avoir gaspillé ce papier pour une boîte vide ? Ne sais-tu pas qu’en offrant un paquet cadeau, il doit toujours y avoir quelque chose dedans ? »

La fillette regarda son père, les yeux pleins de larmes,

« Mais papa la boîte n’est pas vide, je l’ai remplie de baisers rien que pour toi ! »

Le père ému, enlaça sa fille la priant de lui pardonner sa réaction. 

Peu de temps après, un accident faucha la fillette. Et le papa se retrouva seul, désespéré. Se souvenant avec chagrin combien sa petite fille l’aimait et combien il avait été injuste avec elle. Il garda longtemps la boîte à côté de son lit. À chaque fois que la tristesse l’assaillait, il prenait la boîte, en tirait un baiser imaginaire et se rappelait tout l’amour que son enfant y avait mis. 

Il est donné à chacun de nous d’avoir une telle boîte, remplie d’amour inconditionnel et de baisers de nos enfants, de nos amis, de notre famille. Existe-t-il de plus merveilleux cadeau ?