Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : « Emirates » poursuit son essor.

La compagnie aérienne de Dubai pérennise sa présence sur le tarmac.

Crédits:
textes par

Emirates Airline est l’une des compagnies aériennes au développement le plus rapide au monde. Elle a reçu plus de 500 récompenses internationales pour l’excellence de ses services et nul ne le conteste d’ailleurs.

Thierry Aucoc, Directeur Général France, était venu hier faire le point et mettre en évidence une stratégie de développement payante. Ainsi, la présence depuis quelques semaines d’un Boeing 777 permet de proposer 100 sièges supplémentaires à chaque vol. Cette offre est en adéquation avec une demande en hausse et confirme l’importance de la compagnie sur la plateforme niçoise.

 


- Dominique Thillaud, Président du Directoire des Aéroports de la Côte d’Azur et Thierry Aucoc, Directeur Général France -


Le nouvel appareil qui a remplacé l’Airbus A340-300, comprend 12 sièges en Première Classe et 42 en Classe Affaires. Tous ces sièges-couchettes sont profondément inclinables. Mais, Emirates ne néglige pas pour autant la Classe Economique, qui a toute son attention. Preuve en est, elle a installé sur le 777 des sièges nouvelle génération. En outre, tous les passagers bénéficient à bord de la qualité des services qui font la renommée de la compagnie, dont son système de divertissements en vol à la demande offrant plus de 600 chaînes, musiques, films, informations et programmes pour enfants. Il est vrai que sur ce créneau Emirates fait la différence avec ses concurrents moyencost et lostcost... des raisons qui ne s’expliquent pas par un prix du kérozene qui serait moins élevé dans les pays du Moyen-Orient. Un fantasme selon les Thierry Aucoc, le prix du carburant voisinerait les 40% des dépenses comme pour beaucoup d’autres compagnies. Il faut chercher ailleurs, peut-être en direction du coût du travail, de la dynamique des syndicats (s’il y en a...), ou tout simplement de choix de stratégies qui s’avèrent gagnantes.

L’annonce de l’augmentation de capacité au départ de Nice (50% en un an), fait partie d’une phase de croissance des services assurés au départ de France. « Elle est une réponse et une anticipation face à une demande confirmée vers cette porte d’accès au Moyen-Orient et à l’Asie » se réjouissaient Dominique Thillaud, Président du Directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur et Filip Soete, directeur du Marketing de la plateforme niçoise.

Depuis le 26 octobre, un autre vol du matin a été ajouté au départ de Paris CDG et, au 1er janvier 2013, un deuxième A380 quotidien assurera le vol de nuit Paris-Dubai, remplaçant le Boeing 777-300ER, répondant ainsi à une forte demande sur la liaison. Avec toutes ces nouveautés, la capacité offerte par Emirates au départ de France atteindra les 13 000 sièges hebdomadaires. 


  • Chaque jour, le vol Emirates EK78 part de Nice à 16h10 et arrive à Dubai à 00h30. Le vol de retour, EK77 part de Dubai à 9h25 et arrive à Nice à 14h15. Rendu à Dubai, cette liaison permet d’assurer de correspondances vers 126 destinations (Extrême Orient, Australasie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique ainsi que le Moyen-Orient). La compagnie aérienne Emirates propose actuellement 26 vols hebdomadaires au départ de deux aéroports français : Nice et Paris Charles de Gaulle et, ajoutera une troisième destination avec le lancement de cinq vols hebdomadaires au départ de Lyon vers Dubai à partir du 5 décembre prochain.