Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes – Mandelieu : Henry Leroy s’exprime à propos du dossier de « La Bastide Rouge ».

Crédits:
textes par

Il rappelle les raisons qui l’ont conduit à s’opposer au projet et explique pourquoi il a décidé de ne plus le bloquer. Le maire de Mandelieu-la-Napoule, aussi vice président du Conseil général des Alpes-Maritimes, vient de publier un communiqué de presse dans lequel il fait le point sur un des dossiers qui empoisonnent, par maires interposés, les relations entre Mandelieu et Cannes.

Aux arguments économiques (nouvelles entreprises créatrices d’emplois) de Bernard Brochand et de son premier adjoint David Lisnard, Henry Leroy a toujours opposé qualité de vie : « Je ne mène pas un combat contre le projet de la Bastide Rouge mais un combat pour préserver notre cadre de vie et éviter l’asphyxie totale des Tourrades et j’en suis fier ! » assène-t-il à ceux qui l’accusent de faire de l’obstruction systématique à toute initiative cannoise.

Il est vrai que sur ce dossier, il a toujours eu la même position. « Je ne suis pas opposé à ce projet créateur d’emplois dans notre bassin de vie ; mais il est inacceptable de construire une technopôle de 41 000 m² dans ce secteur, classé point noir routier départemental, sans avoir la certitude de la réalisation des infrastructures d’accès et de fluidification du trafic routier », continue-t-il.

Se référant aux dires mêmes du promoteur du projet, « La Bastide Rouge », une fois terminée, générera 400 à 500 véhicules supplémentaires par sens et par heure, les jours de semaine et 610 véhicules les samedis en heures de pointe. Cela fait beaucoup et tous ceux qui empruntent ce trajet peuvent attester d’une situation qui frise déjà la saturation et ne peuvent qu’appréhender une augmentation du trafic routier à cet endroit…

Selon le maire de Mandelieu, il était indispensable, afin d’éviter l’asphyxie totale de ce secteur, de réaliser au préalable trois infrastructures routières : l’achèvement de la liaison Intercommunale de la Siagne, la mise en service d’un Bus à Haut Niveau de Service et l’accès direct à l’autoroute A8. Dans son communiqué, Henry Leroy en profite pour se féliciter des avancées substantielles concernant les infrastructures nécessaires à la desserte de la zone des Tourrades et ce, dit-il, grâce à ses interventions auprès des Collectivités Territoriales et des Organismes concernés. Ainsi, la 1ère partie de la liaison intercommunale de la Siagne, inaugurée en juin dernier ; l’inscription de la 2ème partie au Budget du Département (10 Millions d’€). Itou pour le Bus à Haut Niveau de Service dont le financement a été obtenu dans le cadre du Grenelle de l’Environnement (5 Millions d’€ sur zone). Enfin, le 25 janvier dernier, le Conseil Général a informé le maire de la validation du projet d’aménagement de la Bretelle d’accès à l’A8 par le ministère des transports en précisant la répartition financière entre les différents acteurs et le calendrier pour une mise en service en 2014 (8 Millions d’€).

Ces avancées ont apparemment convaincu le maire de ne plus s’opposer au projet ; in fine, de ne pas faire appel des dernières décisions de justice qui avaient donné raison aux promoteurs. Néanmoins, Henry Leroy juge regrettable que les éléments qu’il avait porté à l’attention des responsables cannois, n’aient pas été pris en compte plus rapidement, cela aurait fait gagner du temps à tout le monde. Autre regret, d’ordre financier celui-là, le constat que la réalisation de ces infrastructures se fasse uniquement aux frais des contribuables (23 Millions d’€).

Le maire termine en bottant en touche : « En tant qu’élu responsable je n’ai fait que mon devoir : alerter et agir pour que toutes les mesures soient mises en œuvre afin de limiter au maximum les incidences négatives de ce projet en matière de circulation et d’environnement. » L’avenir semble maintenant dégagé pour la Bastide Rouge. Quant aux automobilistes, ils auront tout le temps de mesurer, à l’aune des embouteillages présents et à venir, les effets bénéfiques de ce projet… sur leur circulation.

A.D.

  • La Bastide Rouge – c’est le nom du projet d’envergure porté par la ville de Cannes. Situé à l’ouest de la cité, limitrophe de la commune de… Mandelieu, il s’agit de construire, à la place de l’ancien tennis municipal, une technopôle dédiée à l'image numérique qui comprendra aussi un multiplexe de cinéma, des entreprises privées, un centre commercial, des espaces verts et un parking.