Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Beaujolais... en primeur.

Crédits:
autre

Le mois de novembre bien entamé sonnera le grand rendez-vous attendu par les amateurs de vins nouveaux. Une tradition qui tarda à être reconnu. C'est un arrêté paru au Journal Officiel en 1951 qui donna au Beaujolais sa légitimité...

Le succès commercial et convivial de l’opération donna lieu à des dérapages et des jalousies. Ce qui était exclusivement lié aux vins du Beaujolais issus des vignobles situés sur une zone de 55 km de long entre Mâcon et l’Arbresle près de Lyon et cultivés en Gamay, devint une opération marketing dont tous les ignobles de France et de Navarre profitèrent. À l’arrivée, parfois quelques déceptions…

Il est bon parfois de revenir aux sources et aux Beaujolais qui sont nouveaux avant d’être des crus, dix en l’occurrence : Brouilly, Chénas, Chiroubles, Côte-de-Brouilly, Juliénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié, Saint-Amour.

Pour fêter dignement cette fête, partie intégrante de notre patrimoine national, nous suggérons, sans crainte d’une mauvaise surprise, d’ouvrir le 17 novembre prochain une bouteille de Beaujolais Château de Pizay. « Sa robe est vive et profonde comme le jus d’un bigarreau bien mûr ; comme un rouge à lèvres carmin qui invite au baiser…Au nez, il est de framboises et de fraises écrasées, de cerises encore. Il se poursuit par de chaudes nuances de bourgeon de cassis et des effluves discrètes de corossols et de grenades ponctuées d’un zeste d’orange douce, souvenance de la langueur des soirs d’automne. Au palais, l’attaque est tendre et fraiche, qui précède une présence charnue, gourmande, ample, pour éclater sur une finale délicate et sensuelle. Gourmand, souple, charmeur, son souvenir demeure comme une chaude sensation passée, trop vite, qu’il nous faut retrouver… ». Tout est dit !

  • Château de Pizay - 69220 MORGON - Tel. 04 74 66 51 41- Beaujolais 2011 - 5,90 €, départ cave.