Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes : la gestion des communes évaluées...

Crédits:
autre

On va, en fonction du classement, de bonnes surprises en moins bonnes surprises !

La revue Challenges a dévoilé un classement que bien des maires concernés eussent voulu plus discret. Pas ceux qui se trouvent au haut du tableau bien sûr. Ils voient reconnu, du moins par l’agence spécialisée « Public Evaluation System », la qualité de leur gestion. On trouve ainsi parmi les relativement bons élèves (malgré tout assez loin dans le classement français) des communes des Alpes-Maritimes : Mandelieu - la Napoule, Menton, Valbonne, Villeneuve-Loubet.

Comment se fait-il que sur des questions de solvabilité, de fiscalité et de services, des villes comme Nice et Cannes ne caracolent pas dans le peloton de tête, montrant le bon exemple aux petits, aux sans grades, à leurs vassaux ? Le député-maire de Cannes, Bernard Brochand, si fier d’être le premier partout, d’être leader dans l’innovation et la… communication, a dû s’étrangler de voir sa gestion ainsi traitée. Que dire de l’ex ministre Christian Estrosi dont la commune pointe aux dernières places… des villes de plus de 100 000 habitants ?

Les oppositions, comme c’est de bonne guerre, se régalent et se défoulent. Ils trouvent la confirmation de leurs craintes, des arguments solides et imparables, même s’il n’est pas aisé ni tout à fait juste de comparer toutes ces données et de les mettre en perspective en fonction de la taille des communes, de leur héritage politique et de leur vocation.

Reste les faits. Nice se retrouve dans les dix derniers du classement des villes les mieux gérées de France avec un catastrophique 8 sur 20, même si le journaliste Jean-Pierre Largillet, met en exergue un élément correcteur, les bonnes notes attribuées à Nice pour cause de « réalisations ». On pourrait, à ce propos, souligner un paradoxe. Ces réalisations et les projets que certains jugent pharaoniques, sont à la fois la cause de ces bonnes notes, tout en ayant comme redoutable corollaire une fiscalité lourde et pénalisante. Pour Saint-Laurent-du-Var, c’est encore pire, la commune apparaît dans les cinq dernières. Difficile à défendre… un tel bilan.

Surnagent avec plus ou moins de peine, Cagnes-sur-mer, Cannes, Grasse, Antibes, Mouans-Sartoux, Mougins, Vence, Vallauris, avec un peu plus loin, Le Cannet. Pas de quoi se gargariser !

Tout n’a pas encore était dit sur la gestion des deniers publics et les conclusions de la Cour des Comptes réservent encore des surprises à qui sait les interpréter. Du moins, c’est ce que certaines indiscrétions laissent croire…

Alain Dartigues