Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice et Cannes : les aéroports de la Côte d’Azur à l’heure des bilans...

Crédits:
autre

Éruption volcanique, grèves, turbulences météorologiques ont plombé le trafic de moins 2,3%.

Fière d’avoir frôlé les 10 millions de passagers, il y a quelques années, les aéroports de Nice Côte d’Azur terminent l’année avec un trafic à moins 2,3% par rapport à l’année précédente, soit environ 9 600 000 passagers. Bien des raisons expliquent cette baisse significative. Éruption volcanique en Islande, grèves, turbulences météorologiques, diminution du pouvoir d’achat de la clientèle venant d’Irlande et de la Grande-Bretagne, augmentation des tarifs de certaines compagnies due principalement à celle du prix du kérosène… Malgré cela, on constate que le nombre de compagnies, 55, n’a pas bougé tandis que le nombre des destinations proposées sur la desserte atteignait le chiffre record de 103.

Deux points forts sont à signaler : le vol Nice-Dubaï d’Emirates passé en quotidien début janvier 2010 (+51% de passagers) et l’arrivée de Qatar Airways fin novembre dernier avec 3 vols par semaine sur Doha, qui marquent l’importance croissante du trafic sur le Moyen-Orient et l’Asie qui récupèrent ainsi un gros marché. La société anonyme Aéroports de la Côte d’Azur a fait les frais, cette année d’un nouveau logo représentant un palmier. Ce qui lui permettra de décerner, qui sait, ses propres Palmes d’or aux compagnies méritantes… Autre amélioration à mettre à son actif, la métamorphose de l'ancien terminal Corse, situé à côté du Terminal 2. Il a permis la réalisation, en avril 2010, sur 1500 m2, d’un Terminal Aviation d'Affaires qui offre une qualité de services de haut standing aux passagers. La croissance de ce secteur en 2010 a été de plus de 12%.

  
  • l'aéroport de Cannes-Mandelieu -

L’aéroport de Cannes-Mandelieu a lancé, lui, un programme de hangars d’aviation d’affaires et d’aviation légère. Le premier hangar, spécialement dédié à l’aviation légère et inauguré en mars, permet de recevoir 20 avions légers et petits jets. Dans la foulée, une nouvelle charte environnement a été signée en juillet, pour une période de 5 ans. Parmi les 40 actions inscrites dans cette charte, on peut citer, notamment : la mise en place d’un système de suivi des trajectoires et de mesures de bruit ; le classement de l’aéroport en catégorie B qui impose aux pilotes de se former aux consignes d’approche et d’atterrissage en évitant notamment le survol des zones les plus urbanisées. Charte accompagnée par la signature d’un protocole avec l’ACNUSA (Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires) qui s’est engagée à contrôler l’efficacité de la Charte Environnement et si besoin, à user de son expertise pour en améliorer les résultats. Cete effort va certes dans la bonne direction mais les résultats tardent à se faire sentir, c’est du moins le sentiment partagé par de nombreux riverains qui constatent que de plus en plus d’avions décollent de l’aéroport…

  • L’Aéroport Nice Côte d'Azur est le deuxième aéroport de France. Il est le seul aéroport régional à proposer une ligne quotidienne sur New-York et Dubaï et le 1er aéroport low-cost en province, avec 3,2 millions de passagers par an et 18 compagnies. Il accueille également une clientèle d’aviation d’affaires importante (3ème aéroport européen après Le Bourget et Genève) dans un terminal récemment inauguré.
  • L’Aéroport Cannes-Mandelieu, 2ème aéroport français de tourisme d’affaires après Paris-Le Bourget, est la plate-forme privilégiée pour l’aviation d’affaires qui désire se baser sur la Côte d’Azur et disposer d’infrastructures adéquates pour la gestion au sol de ses appareils.