Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Europe : petit tour, non exhaustif, de la délinquance

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

en Belgique, en Suisse, en France et à... Nice.

Belgique. Nos amis Belges pensent à tout. Leurs prisons qui ne font pas, parait-il, la honte de leur pays (suivez mon regard) dispensent à leurs gardiens, des séances d'information sur la nourriture halal. Plutôt que de voir remplir, jour après jour, le cahier des doléances mis à la disposition des prisonniers, ils ont donc choisi de prévenir plutôt que de guérir. Les dits gardiens de plusieurs prisons se sont ainsi assis sur des bancs d’écoliers pour bien retenir ce qui est autorisé ou non par la religion musulmane. Pas de viande de porc évidement mais une attention particulière par exemple sur les médicaments, car plusieurs contiennent des dérivés du porc.

France. Notre pays, qui a beaucoup plus de prisonniers musulmans qu’en Belgique (en nombre et en pourcentage), est beaucoup plus au fait de cette réalité. D’après la Ligue des Droits de l’Homme, « les musulmans, qui représentent moins de 10% de la population française, sont nettement majoritaires à l’intérieur des prisons françaises. » Toujours dixit le Ligue, « ces détenus sont souvent des hommes jeunes dont l’incarcération résulte fréquemment du fait que la société française n’a pas su leur laisser prendre une juste place en son sein. » Quant au quotidien américain qui fait référence, le Washington Post, il estime que « 60 % à 70 % des détenus français sont musulmans, une proportion particulièrement élevée par rapport aux pays voisins et représentative de l’échec de l’intégration des minorités en France. » Selon nos propres sources - des gardiens de prisons français - la barre aurait bien dépassé le pourcentage de l’électricité produit par l’énergie nucléaire dans notre pays…

Suisse. Le 25 août dernier, un fonctionnaire jurassien s’est fait agressé par un ressortissant serbe qui s’était vu signifier son renvoi dans son pays d’origine. Il a violemment frappé le chef du Service de la population, Jean-Marie Chèvre. Blessé au visage et aux doigts, ce fonctionnaire de 62 ans n’a pas pris un jour de récupération. Ce Serbe, s’est sans doute trompé dans le choix de son pays d’accueil, pourtant la frontière française n’était pas loin…

Nice. Il y avait le délit de faciès, il y a maintenant le délit de fonction. En l’occurrence, être gardien de l’ordre est de moins en moins bien porté par les temps qui courent. À Nice, un policier en a payé le prix, sauvé du gong et du pire par ses camarades venus à la rescousse. Ayant eu le malheur de faire une réflexion à un énergumène qui se refusait à attendre son tour dans un bureau de tabac, il s’était fait traîné dehors et roué de coups par trois individus. Il s’agissait de ressortissants tchétchènes. L’un d’eux était… frappé d’un arrêté de reconduite à la frontière tandis que les deux autres bénéficiaient d’un statut de réfugié politique. Une générosité à la française bien mal récompensée !

À la lecture des revues de presse et de Google actualités, j’ai l’impression que ce qui intéresse le plus les Français, les Monégasques, les Italiens… c’est le foot. Grand bien leur fasse si cela leur fait oublier le reste, bien qu’en terme d’exemplarité, il faille plutôt chercher des sujets de satisfaction… en athlétisme et en natation.