Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Eze : L’Épicurien jouait le tiercé gagnant...

Crédits:
textes par
images par

Il présentait son nouveau Guide, le dernier numéro de son magazine et annonçait l’ouverture de sa boutique à Saint-Jean Cap Ferrat.

Ce Gala des Épicuriens 2010 restera, de l’avis des professionnels, dans les annales des grandes réussites festives de la Côte d’Azur. La soirée a commencé à 19 heures avec l’accueil des invités en contrebas du Domaine du Mont Leuze, près de la grande piscine, auxquels on offrait un petit panier de crudités accompagnés d’une tapenade.

Sur les espaliers, une vingtaine de domaines vinicoles venus des grandes appellations françaises proposaient une dégustation représentative de leurs terroirs. Non seulement, les convives étaient enchantés par la beauté du site, mais dès l’entrée, ce fut aussi le régal des papilles, avec les produits de la gastronomie italienne offerts par La Cambuse, ainsi que les saumons sauvages et flétans d’Alaska Sea Food, sans oublier les homards de Thador et les crevettes et coquilles Saint-Jacques de Sea Prod, le tout, bien sûr, à profusion. Au rythme d’un extraordinaire chanteur (on aurait juré Ray Charles !) cet apéritif dura une heure ½ tandis que, sur la terrasse devant la maison, 17 chefs, étoilés pour la plupart, concoctaient chacun, 300 petites dégustations salées et 200 sucrées. Tous réunis à l’espace VIP juste avant la venue des invités, les chefs ont savouré avec volupté le caviar d’Aquitaine Sturia, très bien accompagné de magnums de champagne Bollinger, Moët et Chandon et Basserat de Bellefon.

À 20 heures 30, les quelques 500 invités sont venus rejoindre les chefs et, après la présentation du magazine L’Épicurien et du guide éponyme, ils ont pu déguster les sublimes préparations des chefs.

Le magazine L’Épicurien : ce 3ème numéro fait la part belle à la Côte d’Azur. Magazine Art de Vivre, il offre en 110 pages (5€ en kiosque) un panel complet qui ne peut que séduire l’Homme Contemporain : interviews, route des vins, champagnes et cocktails, les Maldives et l’Afrique du Sud en « évasion », la Provence Côte d’Azur en destination de saison et bien sûr, un portrait et les recettes dégustées, sur 2 pages, de chaque chef présent à ce gala 2010.

Le Guide Épicurien : ce guide est totalement atypique. Les 10 grandes régions vinicoles sont décrites en détails, dégustations à l’appui, avec, pour chaque région, 4 pages consacrées aux hôtels et restaurants du cru ( 430 pages – 19,90 €, en vente en librairie). Il décrit 8 000 vins dégustés à l’aveugle, 2 000 vins et cuvées commentées, 1 500 hôtels de charme, 1 000 restaurants, 500 artisans et 100 produits et alcools.

Les boutiques : on fêtait aussi ce soir-là l’ouverture de la nouvelle boutique à Saint Jean Cap Ferrat. Située 9, Place G. Clemenceau (Tel : 04 93 55 64 33), elle propose, en plus de la sélection des produits « Épicuriens », un bar à vins et champagnes. On peut y acheter une bouteille et monter la déguster sur la terrasse, accompagnée d’amuse-bouche (35 € pour une bouteille de Champagne). Après la boutique de Nice (30 rue Barla – Tel : 04 93 26 46 67) et le « Corner » de Reims, la franchise devrait essaimer pour le plus grand plaisir des amateurs de produits de qualité.

  • Pour tous renseignements : Tel : 04 93 13 01 01 et c.gorgeret@l-epicurien.fr