Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d'Azur : Théoule-sur-Mer tend la main au Burkina Faso

Crédits:
textes par

par l’intermédiaire de deux associations...

  • - de droite : Hervé Millet président de la fondation ASAP ; Bertrand Auger président de « À Petits Pas » ; Désiré Outtara, musicien et animateur au Burkina ; Jean-François Blin, directeur du centre de Vacances, Lou Castellet à Théoule et Peter Van Santen, fédérateur d’énergies -

« À Petits Pas », semble un élément de la stratégie mise en œuvre par l’association éponyme. Elle n’en est pas pour autant à ses premiers… pas ni à ses premiers succès. Depuis 5 ans, ses responsables mettent beaucoup d’énergie à la faire vivre et prospérer. Avec l’appui de la fondation hollandaise ASAP, une petite ONG présidée par Hervé Millet, elle a tiré bénéfice de cette marraine qui en est, elle, à sa 12ème année d’expérience au Burkina Faso.

Le Burkina Faso, aux portes du désert saharien, est un état laïc de l’ouest africain, enclavé, avec une population 14 millions d’habitants. Tous ceux qui s’y sont rendus trouvent le pays et ceux qui l’habitent attachants. Sa cinquième place dans la liste des pays les plus pauvres du monde, est une indication et explique pourquoi ces bonnes volontés veuillent s’impliquer dans une démarche caritative qu’on pourrait qualifié de raisonnée et de raisonnable. Par exemple en choisissant d’adopter le rythme local ; tout va lentement là-bas et il ne sert rien de vouloir brusquer les choses. Autre principe de base : ce qui est gratuit n’a pas de valeur ; tout se paye, tout doit se mériter ! Pour bonifier chaque action, les bénéficiaires participent au financement, même de façon très modeste ou symbolique. Et ça marche ! Que ce soit pour l’achat de matériel pédagogique, de l’uniforme scolaire, du micro-prêt qu’il faut vraiment rembourser, de l’entretien du puits… la participation est obligatoire et donne un sens à l'effort.

Autre spécificité de l’association, ceux qui la dirigent sont totalement bénévoles ; tous leurs frais, lorsqu’ils se rendent au Burkina, sont ainsi à leur charge. Autrement dit, chaque euro des 100 000 récoltés l’année dernière fut intégralement dépensé en faveur des actions mûrement réfléchies et collectivement décidées. Il s’agit par exemple de construire de nouvelles écoles, de les équiper, de les faire fonctionner, de les entretenir. Il s’agit de construire des Maisons de la femme, lieux où elles peuvent se rencontrer, prendre leur destin économique en main et modifier leurs rapports avec les hommes. Il s’agit de creuser des puits, d’installer des latrines, de convaincre les villageois d’adopter des fours améliorés, plus économes en bois… Car la plupart des villages sont loin de notre monde où un interrupteur donne de la lumière, un robinet de l’eau… « Faut pas rêver ! » dirait Georges Pernoud le créateur de l’émission télévisée ; il n’y a pas d’eau courante, pas d’électricité et le confort et l’hygiène réduits à leur plus simple expression. L’analphabétisme est aussi une réalité qui freine le développement.

À Petits Pas a décidé de concentrer ses efforts dans une région qui se trouve en périphérie de la deuxième ville du Burkina, Bobodioulasso. À ce jour, neuf villages, soit 12 500 villageois, profitent de son aide. Une aide qui vient des dons et des cotisations de ses membres et d'entreprises. Ponctuellement, elle organise aussi des lotos solidaires, des tombolas et des ventes d’objets d’art et d’artisanat qui donnent aux artisans locaux du travail et dont les gains contribuent à la bonne santé de l’association.

Cet été c’est la municipalité de Théoule-sur-mer qui met une fois encore, à disposition son Espace Culturel, pour une exposition-vente de Bronzes du Burkina Faso. Des pièces uniques (technique de la cire perdue), issus du commerce équitable, elles représentent un excellent rapport qualité-prix, entre 25 et 5 000 €. À ne pas rater donc, cette « Semaine africaine » où la musique, la danse seront aussi au rendez-vous.

  • La semaine africaine - vente exposition de statuettes en bronze du Burkina Faso - du 10 au 18 juillet à l’Espace Culturel, 9 av. Charles Dahon – Théoule-sur-mer – renseignements, tel. 04 93 75 40 10