Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Grasse : l’histoire de la Provence,

Crédits:
autre

sujet inépuisable pour son Musée d’Art.

« Fragments d’histoire : mémoire du sol et du sous-sol ». Cette exposition qui se tiendra du 12 juin au 19 septembre 2010, sera l’occasion de remonter dans le temps à travers le regard d’archéologues, ceux qui hier comme aujourd’hui, ont exhumé du sol et du sous-sol ces fragments qui contribuent à écrire l’Histoire. S’y croiseront les données actuelles, celles recueillies par des chercheurs issus de différents horizons et des structures associées (Université, CNRS, associations, chercheurs indépendants) avec celles des premiers archéologues du territoire grassois.

Les collections archéologiques du Musée d’Art et d’Histoire de Provence couvrent une large période allant de l’Age de Pierre (600 000 ans av. J.- C.) à l’époque médiévale (XVe siècle). Les mégalithes, tombes et dépôts votifs funéraires ont livré de nombreux objets de parure ainsi que des outils et des céramiques intéressantes par la diversité de leurs formes, témoins d’un savoir-faire technique. Inscriptions lapidaires, monnaies et petits objets évoquent aussi la vie quotidienne des époques romaines et médiévales.

Depuis 2001, la reprise des opérations archéologiques, fouilles et prospections apportent des informations capitales sur l’organisation du territoire grassois. Ces opérations ont été réalisées dans le cadre de prospections-inventaires, de projets collectifs de recherches, de fouilles de sauvetage et plus récemment (2007-2009) du renouvellement du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, le dernier, qui datait de 1991, étant obsolète. Il s’agit de présenter aujourd’hui les résultats, les démarches et les questionnements issus de cette recherche.

Situé dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, le Musée d’Art et d’Histoire de Provence évoque la vie quotidienne en Provence orientale depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours au travers de collections riches et variées : beaux-arts, archéologie, ethnologie, arts décoratifs… Les collections archéologiques proviennent essentiellement de fouilles anciennes ou de découvertes fortuites de tombes, avens et grottes de la région.

Parce que le musée est un lieu « vivant », résolument en lien avec le présent, le Musée d’Art et d’Histoire de Provence invite régulièrement des artistes contemporains à dialoguer avec ses collections. À découvrir ainsi en liaison avec cette exposition, l’œuvre de KACI, sculpteur d'origine algérienne, issu de l'École des Beaux-arts de Paris, et désormais établi à Grasse.

La passion de cet artiste, qui a exposé dans les plus grandes galeries et dans de nombreux pays d'Europe, pour les anciennes civilisations (Mésopotamie, Grèce, Rome…) remonte à son adolescence lorsqu'il visita les ruines de Tipasa en Algérie. Cet attrait pour l'antique fut ensuite renforcé par de nombreux séjours en Italie notamment à Rome et à Naples. Ses œuvres, qui s'inspirent du passé, n'en sont pas moins actuelles par les questions qu'elles posent sur l'identité, l'exil et l'enfermement. Le visiteur est ainsi ramené vers « aujourd’hui » à travers des questions tenant à l’importance de ce patrimoine, au regard et aux fantasmes qu’il colporte pour lui au XXIe siècle. Devenant acteur, il se trouve en position d’exercer son regard en contre-champ et, de manière ludique, prend conscience de la force des liens entre hier et aujourd’hui.


- le Musée…

  • Musée d’Art et d’Histoire de Provence - 2 rue Mirabeau - 06130 Grasse - 04.93.36.80.20 – www.museesdegrasse.com