Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : la ville vue par des enfants

Crédits:
autre

qui, un jour seront des adultes...

C’est pour connaître la vision qu’ils ont de leur lieu d’habitation et de vie que le Forum d’Urbanisme et d’Architecture de la Ville de Nice a réalisé l’exposition « Mon tout est dans la ville - Les enfants de Nice ont la parole », visible jusqu'au 30 juin.

Comment la voient-ils et surtout comment la vivent-ils ? Pour Amine, Nasra et Timothée, élèves de CE2 à l’Ariane, les trois couleurs qui dominent sont le bleu comme la mer et le ciel, le gris, comme le tram et les routes, le rouge et le noir, comme l’OGC Nice. « Dans notre quartier, ajoutent-ils, il y a, du jaune, comme le soleil et les mimosas. Du vert, comme les herbes et les oliviers… et autant de couleurs que d’habitants !

Chacun dans son coin, dans son école, par la parole, l’écriture, le dessin a apporté des éléments de réponse à un certain nombre de questions qui concernent la ville et le quartier : se situer, s'orienter, se repérer. À partir de ces éléments et avec l’aide des professeurs des écoles et des architectes du Forum, de mieux connaître ce qui caractérise la ville, en découvrir de nouveaux aspects, en la parcourant par exemple, différenciant espaces publics et privés, décodant ses règles, ses lois, ses cérémonials, ses us et ses coutumes. Avec en ligne de mire pour les architectes, une projection vers le futur, quelle ville pour ces enfants qui demains seront des hommes et de femmes, des travailleurs et des parents, des commerçants et des notables, des élus un jour peut-être…

Cette réflexion individuelle, s’est matérialisée autour de centaines de dessins qui, une fois réunis, ont formé une vaste fresque, tableau représentatif résumant cette vision à mille yeux d’enfants, encore capable de s’enthousiasmer, de s’étonner, de rêver…

Si Brian pouvait changer son quartier, il voudrais un bowling à la place de l’usine d’incinération. « J’aimerais des voitures électriques - développe-t-il - J’aimerais aussi l’Ariane plage. Je ferais construire un labyrinthe de bambous comme au parc Phœnix. Je mettrais plein d’animaux dans le jardin du quartier. Il y aurait aussi une patinoire et une piscine olympique en plein air. »

Ce que femme veut, ce qu’enfant veut ! Encore faut-il les écouter.

  •  parmi les enfants : Lauriano Azinheirinha, adjoint à l'Éducation et à la Jeunesse, Dominique Estrosi-Sassone, adjointe à la Cohésion sociale et Alain Philip, adjoint à l'Urbanisme et à l'Architecture - Photo © Ville de Nice - Philippe Viglietti