Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Mougins : les pieds dans le Green,

Crédits:
textes par

une résidence hôtelière de prestige…

- Patrick Marais, Josette St-Pierre, Richard Galy, Pierre Parent, Sophie Provenza, M. Faccenda; à l'arrière plan Alain Petitprez, Alain Delporte -

Le maire de Mougins, Richard Galy était à la fête, l’autre soir, à l’inauguration de la résidence hôtelière le « Mas du Grand Vallon », particulièrement satisfait d’ajouter une nouvelle destination touristique haut de gamme à sa commune. Une belle réalisation en effet, de 52 suites (de 55 à 150 m2) accolées à l’un des plus beaux golfs qui soient, celui du Royal Mougins golf Club. Une offre complète avec piscine chauffée toute l’année, restauration de qualité à prix raisonnés, parkings couverts… et un service de proximité impeccable. Rappelons que le concept même de la résidence hôtelière est de cultiver une certaine autonomie comme celle de pouvoir éventuellement se restaurer dans son studio ou son petit appartement sans avoir à passer par la case restaurant. Une pratique qui sied aux Nord-américains et à nos voisins du nord de l’Europe.

Le concept a été mis en place ici par un investisseur canadien du Québec, Pierre Parent. Il n’en est pas à son premier coup d’essai. Dernière réalisation, le complexe immobilier prestigieux ouvert en plein centre à Montréal, Le Crystal de La Montagne, comprenant 131 suites hôtelières*****, un Spa, un restaurant… Voilà qui a de quoi rassurer les investisseurs, québécois pour la plupart et les clients. Pierre Parent ne cache pas qu’il compte convaincre nombre de ses compatriotes aisés de venir passer une partie de l’hiver sur la Côte d’Azur. Un hiver un peu trop long (Mon pays c’est l’hiver…), un peu trop froid au goût des retraités, au point qu’ils désertent la Belle Province plusieurs semaines par an. Certains d’entre eux se sont même rassemblés en petites communautés en Floride… D’autres ont déjà adoptés la destination Côte d’Azur et s’en portent bien ; il n’est pas rare de voir Robert Charlebois magasiner rue d’Antibes à Cannes…

Si le « Mas du Grand Vallon » est sorti de terre aussi vite c’est grâce au dynamisme d’une équipe choisie avec soin. La discrète et talentueuse Josette St-Pierre d’abord, qui a cordonnée l’opération immobilière jusqu’à la mise en place finale, faisant de fréquents va et vient entre Montréal et Mougins. Si l’architecte, Philippe Caron, est cannois depuis 1973, la décoration d’intérieur fut de la responsabilité d’une toute jeune québécoise, Alexa Adam. Les visiteurs, lors de l’inauguration, furent unanimes à apprécier la sobriété du décor, le choix des éléments et des tons discrètement tendances… Quant à la directrice, Sophie Provenza, elle se réjouissait d’avoir un tel outil de travail entre les mains…

- les pieds dans le green, le chant des oiseaux, la valse des putters… le calme et la volupté…