Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Régions : l’heure des élections a sonné

Crédits:
textes par

PACA sort ses listes… les partis leurs griffes.

La Préfecture des Bouches-du-Rhône communique un état provisoire des noms des listes et des têtes de listes aux élections régionales du 14 mars 2010, déposées au lundi 15 février 2010, à 12 heures. Dix listes ont été déposées.

Cette communication intervient sous réserve de la délivrance avant le 19 février 2010 à 12 heures au plus tard des récépissés définitifs, de la possibilité de retrait des listes jusqu’au samedi 20 février – 12 heures et dans l’attente de la publication définitive des listes au plus tard le samedi 27 février 2010 en cas d’éventuels recours contentieux.

L’ordre est celui du dépôt en préfecture de région qui ne préjuge en rien de celui définitif et officiel qui sera déterminé par le tirage au sort qui aura lieu le lundi 22 février 2010, à 9 h 30, en Préfecture de région.

-Front National - Jean-Marie Le Pen ;
-Liste Lutte Ouvrière soutenue par Arlette Laguiller - Isabelle Bayrou - Catherine Levraud ;
-Jacques Bompard Ligue du Sud, identité, sécurité, efficacité, localisme - Jacques Bompard ;
-La gauche 100 % sociale et écologiste soutenue par Olivier Besancenot - Pierre Godard ;
-Alliance Écologiste Indépendante Provence Écologie Méditerranée - Patrice MIRAN ;
-Europe Écologie Provence, Alpes, Côte d’Azur avec Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly, José Bové, Cécile Duflot - Laurence Vichnievsky ;
-La France change, ma région doit cjhanger aussi - Thierry Mariani ;
-Front de gauche ensemble ! Jean-Marc Coppola ;
-Michel Vauzelle notre région rassemblée - Michel Vauzelle.

Listes qui appellent à quelques commentaires malicieux :

  • Jacques Bompart, ex FN, va prendre quelques voix à son ex, Jean-Marie, qui verra son score diminuer d’autant. Ce même Jean-Marie qui se frotte déjà les mains à l’idée (c’est plus qu’une idée) d’empêcher l’UMP de prendre la région.
  • Pour « Lutte ouvrière », ce sera Bonnet et blanc bonnet…
  • Pierre Godard aura la difficile tâche de nous faire croire que « La gauche 100 % sociale » d’Olivier Besancenot est écologiste.
  • L’écologie est sur tous les fronts ou presque. Logique pour l’Alliance Ecologiste Indépendante de Patrice Miran, pour Europe Ecologie et… justice. La liste soutenue par le présumé centriste, François Bayrou, pourrait s’en prévaloir aussi mais celle qui dans son équipe est la plus crédible, Corinne Lepage, semble prendre de plus en plus de distance avec lui…
  • La liste présentée par Thierry Mariani se garde bien d’arborer son appartenance à l’UMP. On se demande bien pourquoi.
  • Même démarche pour Michel Vauzelle qui fait l’impasse sur son PS d’origine et qui, comme Jacques Bompart d’ailleurs, n’hésite pas à porter en avant son nom en guise d’étendard.
  • « Le Front de gauche ensemble ! » a des chances de glaner des voix à Cannes. La ville du Festival appréciera que se soit Jean-Marc… Coppola qui soit à sa tête.
  • Jacques Bompart, encore lui nous assène un astucieux « localisme ». Une référence à une doctrine qui privilégie ce qui est local sans toutefois se fixer de limites frontalières, afin de favoriser la démocratie participative (tiens, tiens, voilà qui va faire plaisir à Ségolène), la cohésion sociale et la production de proximité, donc l'emploi local et la préservation de l'environnement via une moindre empreinte écologique liée au transport de marchandises. Ouf, tout ça en un seul mot !

Plus sérieusement, l’intérêt d’un scrutin à deux tours reste posé. En effet, il s’agit ici d’une élection à la proportionnelle. Il serait facile et… économique (par les temps qui courent, ce n’est pas un argument à négliger) de n’en faire qu’un… de tour.

Quant au slogan de Thierry Mariani/UMP, « La France change, ma région doit changer aussi », il ne laisse pas indifférent. Effectivement, on voit la France changer de face et de profil. La région Paca sans doute plus que toute autre. Et le Monde, me direz-vous ? Il change aussi et les cartes d’être redistribuées !