Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : la politique réunit parfois,

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

plus rarement unie…

Sympathique cérémonie à la mairie de Cannes, celle qui officialisait l’union entre deux personnalités cannoises. Ces deux-là se sont rencontrés dans un meeting politique, il y a eu… vingt ans, jour pour jour. Une date restée gravée dans leurs esprits. Depuis, ils ne se sont plus quittés. Michel Émeriau a ainsi convolé avec Michèle sous le regard complice d’un conseiller municipal qui, vingt ans avant, était lui aussi dans les parages : Philippe Tabarot

L’occasion était belle de faire référence à ce passé commun. Dans la salle, des amis de longue date, dont Alain Demaret, en habit provençal avec à ses côtés, toute aussi provençale, la délicieuse Honorine, auteur de rubriques piquantes dans le journal satirique « Le Cannois déchaîné ». Raoul Aubert, venu en voisin, Serge Basilewsky et Mme. , Thierry Cazon, polarophile invétéré…

Côté histoire familiale, un mot sur ce Maxime-Julien Émeriau de Beauverger mort le 2 février 1845 à Toulon. Illustre et glorieux aïeul, élevé à la dignité de Pair de France, par Napoléon, il participa à de nombreuses batailles, en Irlande, en Égypte, à Hispaniola… Engagé à treize ans dans la marine, il deviendra contre-amiral puis préfet maritime de Toulon. Décidément, côté caractère, Michel Émeriau a de qui tenir ! Cela n’a pas eu l’air de déplaire à Michèle, aujourd’hui sa femme…