Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Grasse : après la rose et le jasmin, la violette est en vedette

Crédits:
textes par

le Musée International de la Parfumerie organise un colloque en son honneur.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, une rencontre « Un jour, une plante » se tiendra le samedi 19 septembre. Elle aura pour thème la violette dont les extraits de feuillage ont connu un grand succès en parfumerie durant tout le XXe siècle. Ce choix n’est pas innocent, les parfumeurs grassois connaissent bien cette plante qui fait le bonheur d’une commune voisine et amie : Tourettes-sur-Loup. C’est grâce à sa présence et sa culture que cette petite commune située entre Le Bar sur Loup et Vence, doit en grande partie sa notoriété.

La violette commune, Viola odorata, est une espèce spontanée, très commune en Europe septentrionale. En 1875, on cultivait dans la région de Grasse de nombreuses variétés principalement alors la violette de Parme. C’est entre mai et juillet que la feuille est fauchée et livrée le jour même dans les usines de Grasse pour y être transformée en concrète, puis en absolu qui entre dans la composition de nombreux grands parfums parmi les plus connus. Une fête, qui a lieu généralement en mars, selon la floraison, anime la cité de la Violette et attire depuis sa création en 1950, moult touristes et visiteurs qui participent de bon cœur à la Bataille de Fleurs qui clôture l’événement…

Cela et plus encore sera évoqué ce samedi 19 septembre lors de ce colloque. Ouvert à tous et gratuit, il est organisé avec le concours de l’Armip (Association pour le Rayonnement du Musée international de la Parfumerie) et en partenariat avec la société Robertet.

Plusieurs spécialistes des matières premières odorantes se feront un devoir de faire partager leurs connaissances sur la violette : parfumerie, histoire, botanique, présence dans les arts. Après une introduction faite par Marie-Christine Grasse, Conservateur en Chef des musées de la ville, ce sera au tour de Jean-Claude Schumacher, de la Chambre d’Agriculture des Alpes-Maritimes de venir parler de la culture des violettes et de leur valorisation à Tourrettes-sur-Loup, suivi d’une intervention de Damien Bigaria, Conseiller municipal de cette commune. Le Dr Louis Peyron, Georges Ferrando, PDG de l’entreprise Albert Vieille, Hugues Brevard, Directeur chez Robertet se relaieront ensuite pour parler de l’utilisation des feuilles de violettes à Grasse et de son extraction industrielle.

Patrick Pellerin, Ingénieur conseil développera sur le sujet avec, dans sa trace, Max Gavarry, parfumeur créateur ainsi que Michaël Moisseeff, Directeur scientifique de l’Explorarôme ( Montégut Lauragais).

Une journée particulièrement didactique et dense dans son déroulement qui ne devrait pas manquer de captiver un large public. Qui ne « consomme » pas de parfum au quotidien… devrait le faire !

  • Musée International de la Parfumerie – 2, boulevard du Jeu de Ballon - 006130 Grasse – Renseignements : Cathy Moulin – Tél. 04.97.05.58.04