Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Politique : dans le Var, où donc se situe le Centre ?

Crédits:
textes par

Dans ce département, il semble avoir du mal à trouver sa juste place au sein de la majorité… gouvernementale.

Alors que les dirigeants d'Europe Ecologie, surtout son très médiatisé Daniel Cohn-Bendit, semblent vouloir couper le cordon ombilical qui les lie au Parti Socialiste, le Centre, le Nouveau, celui destiné à enrayer la mécanique François Bayrou, commence ses grandes manœuvres dans la perspective des prochaines élections régionales. Sa participation au premier tour en candidat libre ou savamment dosé dans des listes majoritairement aux mains de l’UMP, est d’une brûlante actualité.

Ainsi, dans le Var, le Nouveau Centre veut peser de tout son poids sur ces élections régionales, de même dans les Bouches du Rhône. Il est emmené dans le Var par Jean-Pierre Colin, fils de l'ancien député UDF de Toulon, Daniel Colin. Ce dernier n'est pas spécialement en odeur de sainteté auprès du vrai patron du département, Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et sous les ordres du ministre d’Etat, Hervé Morin, président du… Nouveau Centre. Or, Hubert Falco, ne veut pas entendre parler de ce centre-là dans son fief ! Lors des récentes échéances électorales, il avait déjà prouvé qu'il n'entendait rien concéder à cette branche pourtant bien accrochée à la majorité gouvernementale. On sait pourquoi. Lui-même issu de la famille UDF, il avait déménagé à l'UMP lors de sa création, sabordant l'UDF dans le Var et contribuant à l'élimination politique de Colin père sur Toulon. On se doute qu’il lui est maintenant difficile de se réconcilier avec leurs descendants politiques…voire familiaux, même si c’est son intérêt.

Dans le Var, le Nouveau Centre compte aussi un membre qui le représente dans les instances nationales : Bernard Ferretti. Délégué du parti, il fut l’adjoint de l'ancien maire de Toulon François Trucy. Gérard Charlier de Vrainville est plus particulièrement attaché à l'est varois ainsi que plusieurs élus municipaux de Roquebrune-sur-Argens, Fayence, Saint-Raphaël. Le bureau récemment réuni, a décidé de présenter une liste Nouveau Centre autonome dans le Var pour les prochaines élections régionales. Un petit coup de tonnerre dans le Landerneau politique mais qui est le résultat logique de cet ostracisme vis-à-vis du petit frère. Par cette action spectaculaire, le Nouveau Centre démontre qu’il ne compte pas jouer les utilités dans le Var. « Sans lui, on ne gagnera pas les élections régionales, vu le rapport de force actuel » déclarait Jean-Pierre Colin.

Une affirmation propre à faire réfléchir Hubert Falco. Il n’a pas encore pris de décision définitive sur sa place à la tête de la liste majorité présidentielle en région PACA. Une place que lui aurait demandé de prendre le président Nicolas Sarkozy. Difficile de refuser même si les chances de succès ne sont pas du tout assurées… Hubert Falco attend-il d’y voir plus clair et de savoir jusqu’où les centristes voudront aller avant de se décider et quelles places il devra… éventuellement leur laisser ?

Il sera aussi intéressant de voir comment réagira le président du NC, Hervé Morin, vis-à-vis du maire de Toulon, son subordonné dans la hiérarchie gouvernementale et vis-à-vis des membres de son propre parti qui ont pris une décision audacieuse, celle de présenter une liste autonome. Sera-il convaincu par la légitimité de cette démarche, l’adoubera-t-il ? Aura-t-il l’autorité suffisante pour imposer une représentation « raisonnable » du NC dans le Var, justement premier département militaire de France ?

L'analyse des élections européennes tend à démontrer que la Droite ne possède que très peu de réserve de voix pour le second tour et que le Centre droit (le Centre version Bayrou penchant de plus en plus vers la Gauche…) est donc indispensable. Une liste Nouveau Centre au premier tour n’est donc pas forcément une mauvaise idée. Elle élargirait la base de la droite pour la faire gagner au second tour. C’est en tous les cas la conviction des dirigeants varois. La campagne électorale va commencer dès le mois de septembre. Les mois qui viennent seront instructifs et… décisifs.

  • dans les Alpes Maritimes, l’accord scellé entre Christian Estrosi le patron, via Eric Ciotti, et Rudy Salles, député, maire adjoint de NIce et président départemental du Nouveau Centre perdure. UMP et NC feront ici liste commune. L’exemple… exemplaire sera-t-il suivi ailleurs, plus particulièrement dans le Var ? Tout est peut-être encore possible si l'on écoute les bruits de fond.