Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : la Côte au sommet…

Crédits:
autre
images par

Quand le tourisme va, tout va, surtout quand c’est le Syndicat des Hôteliers de Nice qui le dit !

« Les bonnes nouvelles sont rares… si les premiers mois de l’année ont été difficiles, ce weekend du 15 août revoit la côte au complet, y compris le haut pays ! Quelques chambres sont encore disponibles mais globalement tout sera complet.

Malgré les handicaps et surtout un Euro trop fort qui pénalise notamment nos clients anglais et russes, la Côte est une des rares régions touristiques au monde et certainement en France à avoir fait un mois de juillet égal à celui de 2008.

Le climat bien sûr, les sécurités (des biens et des personnes, alimentaire, hospitalière…), la proximité, grâce à un aéroport bien desservi, et un évènementiel extraordinaire (de U2 à la musique baroque à Menton, en passant par 2 festivals de jazz et beaucoup d’autres) expliquent ce succès qui reste bien sûr fragile, et la fin du mois d’août sera probablement moins bonne qu’août 2009 du fait d’une baisse de la clientèle séminaires et d’affaires.

Tous les hôtels se sont bien comportés et la récente attribution de 5 étoiles a contribué à rappeler la qualité des hôtels de notre métropole ; de même que la baisse de la TVA sur la restauration a permis de baisser certains prix de nos restaurants et de nos petits déjeuners.

Les nationalités en baisse sont les Britanniques mais qui demeurent malgré tout la première clientèle, les Italiens, et les Russes ; les Français sont venus plus nombreux, mais une des qualités de la Côte est de ne pas faire de monoculture et d’accueillir le monde entier.

Les mois suivants sont plus incertains. Il faudra faire avec la baisse des voyages d’affaires, même si les congrès se maintiennent, la crainte de la grippe (certains séminaires ont déjà été annulés par des sociétés ne voulant pas regrouper leurs cadres), et un euro toujours fort sans parler des difficultés de trésorerie des professionnels.

Par contre, il y a des éléments rassurants comme le Marathon des Alpes Maritimes, en novembre, qui devient une grande manifestation ; de nombreux congrès notamment associatifs sont au rendez-vous ; les marchés des Noëls qu’il faudra mieux promouvoir. On peut croire à des perspectives favorables pour 2010 et un renouveau d’attractivité de Nice et de la Côte d’Azur.

Cette éclaircie d’été nous rassure et nous incite à encore améliorer nos produits, notre promotion, en liaison avec le CRT et les offices du tourisme, pour satisfaire nos clients et maintenir ainsi l’emploi et la vie de nos entreprises. »

Michel Tschann - président du Syndicat des Hôteliers du Grand Nice -