Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : les feux de l’été,

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

un Festival populaire qui s’inscrit dans la tradition…

Tout avait commencé le 14 juillet, sans doute depuis celui de 1789. Cannes, comme la plupart des 36 000 communes qui tissent le réseau administratif de la France, avait ensuite commémoré avait la régularité d’une montre suisse la Prise de la Bastille. La fumée des fusées et la déflagration des pétards étant la façon la plus évidente d’illustrer le début de la fin pour la royauté et la perte d’influence de l'église catholique ?

L’exercice plut à la population qui en redemanda. Ce fut ensuite une habitude, surtout dans les stations touristiques de fêter le 15 août. Un paradoxe puisque cette fête là, l’Assomption, est religieuse… Puis, les années passant, les communes s’attachèrent à créer tout au long de l’été des manifestations destinées à les séduire et les divertir. C’est ainsi que sont nés les Festivals pyrotechniques. Cannes a le sien depuis fort longtemps mais c’est surtout vers la fin des années 60, que cette discipline qui met en scène les fusées et la musique se structura. Elle s’est depuis imposée et compte des vedettes. Les Italiens, les Français, les Espagnols sont parmi les meilleurs.

Cette année, ce seront eux qui feront le spectacle. Spectacle à chaque fois suivi d’un concert et de bals populaires les soirées du 14 juillet et du 24 août (date anniversaire de la libération de la ville). C’est donc le 14 juillet que les Italiens ouvriront les hostilités, suivis le 21 par les Espagnols et le 29 par les Polonais. En août, les 7, 15 et 24, ce seront au tour des Français, Autrichiens et à nouveau les Italiens, de faire briller la Croisette de mille feux… d’artifices.

Ce Festival qui attire un public cumulé d’environ 200 000 personnes, donne aussi lieu à un concours et l’attribution d’un grand prix. Le jury aura cette année comme présidente Sophie Duez que l’on voit sur notre photo en compagnie de David Lisnard, premier adjoint de la ville et président de la SEMEC. Sophie, n’aura pas beaucoup de chemin à faire pour venir officier. Cette actrice niçoise s’est distinguée en entrant en position éligible sur la liste PS de Patrick Allemand lors des dernières élections municipales. Élue d’opposition, elle a déjà exercé son… pouvoir de séduction sur Christian Estrosi en personne et sa venue à Cannes donne à penser que le président de la Semec y est lui aussi sensible…