Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes Maritimes : le préfet, Francis Lamy, fera le point sur la sécurité

Crédits:
autre

au début de cette saison estivale.

Comme chaque année, à l’entame de l’été, le préfet fera le point sur les mesures mises en place pour assurer la sécurité des biens et des personnes. En cette période, la Côte d’Azur est une destination privilégiée. Ce sont plus de 1,5 millions de touristes qui choisissent chaque été ce département. Des touristes qui sont parfois des proies faciles pour les cambrioleurs, les pickpockets, les escrocs de toutes sortes.

Afin d’assurer l’ordre et la tranquillité de la population touristique mais aussi de tous ceux qui ne partent pas en vacances et qui éventuellement travaillent, les services de l’État se mobilisent sur tous les fronts. Ainsi le préfet, Francis Lamy, fera le point le mercredi 1er juillet, sur le dispositif interministériel de sécurité. Ce sera l’occasion d’en décliner les principaux secteurs : la sécurité sanitaire et environnementale, la sécurité civile, la sécurité littorale, la sécurité intérieure, la sécurité publique.

Évoquera-t-il les problèmes liés à la prolifération des méduses en Méditerranée ? Sans doute faudrait-il envisager un recensement des personnes victimes de leurs brûlures et pourquoi pas un plan d’alerte lorsqu’elles débarquent par millions sur les côtes. On pourrait par exemple mentionner leur présence sur les cartes météo qui sont diffusées dans la plupart des médias…

En attendant d’en connaître les détails, on peut se référer aux « 10 recommandations pour un séjour serein » sur la Côte d’Azur, la French Riviera… Traduite en anglais, italien, espagnol, allemand, la brochure recommande par exemple de verrouiller les portières lorsqu’on circule ou même à l’arrêt, de garder en ville les vitres remontées ce qui n’est pas une sinécure par temps de canicule… à moins d’alourdir sa facture CO2 en mettant la clim…

Un peu triste comme plan vacances sans doute mais toutes ces précautions sont nécessaires et la Côte d’Azur n’a pas l’exclusivité de cette insécurité latente. Reste que d’autres zones, dans le moyen et le haut pays, sont fort heureusement beaucoup moins concernées.

  • à connaître le numéro d’urgence, le 112 et celui de l’Opposition carte bancaire, le 08 91 70 57 05.