Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : l’Etat débloque près de 44 millions €

Crédits:
textes par

et met le tramway encore plus sur les rails…

Le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo et le secrétaire d’Etat chargé aux transports, Dominique Bussereau, viennent d’annoncer quels seraient les projets de transports en commun retenus dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Nice et son tramway n’ont pas été mal servis. La ligne budgétaire attribuée à l’extension de la ligne 1 et de création de la ligne 2 avait été fixée par la Communauté Urbaine à 37 millions €. Christian Estrosi, le maire de Nice, vient d’obtenir de l’Etat une aide de 43.7 millions € comme quoi, ça peut être utile d’être à l’Assemblée nationale et de fréquenter les ministères….

Outre cette aide de l’Etat, le Conseil général des Alpes Maritimes a dégagé une enveloppe de 50 millions €. Quant à une éventuelle subvention du Conseil régional, on attend encore qu’il se prononce sur sa participation… Il est vrai que, politiquement, Nice n’est pas dans le même camp… Le coût total de ce projet est estimé à environ 335 millions €.

Reste que le tracé de l’extension comme de la nouvelle ligne ne fait pas l’unanimité parmi la population, les élus et les responsables associatifs ou professionnels. Les communistes sont contre le choix de la Promenade des Anglais, itou le PS. Le leader du Modem niçois, Hervé Cael, n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, le choix est déjà fait et penche en faveur du principal décideur, le député-maire. Une sorte de choix du Prince en somme ! L’UPE est lui, contre, tout contre, c'est-à-dire que, comme Sacha Guitry l’était avec les femmes, elle y est favorable… Christian Estrosi, Eric Ciotti et l’ensemble de ceux qui sont dans leur camp poussent tous dans la même direction. Ils souhaitent que le tram passe le long du bord de mer. Amen !