Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Cannet : Brahim Asloum se rassure,

Crédits:
textes par

le Mexicain ne faisait pas le poids…


- le vainqueur, le vaincu…

Le Mexicain atteint par la grippe porcine ? Toujours aussi impitoyables, c’est ce que laissaient entendre l’autre soir les Guignols de l’info. Mais il vaut mieux boire le verre à moitié plein qu’à moitié vide. La réunion de lundi à la Palestre méritait bien de remplir la salle. Lire ici notre article. La réunion tint en effet ses promesses.

Ce sont les jeunes Cannettans Alexis Bertellot, 19 ans et Dylan Charrat, 15 ans, qui ouvrirent le bal. Ils se montrèrent entreprenants à souhait et renvoyèrent vite leurs adversaires aux vestiaires.

Au fur et à mesure que la soirée avança, les gradins se remplirent. Des habitués, des passionnés du « noble art », acquis à la cause du boxeur français. Enthousiaste, le public se régala aussi de l'arrivée de Franck Ribery, venu soutenir son ami. Il ne fut pas déçu.

Brahim ne fut pas long à mettre en place son jeu à trouver la bonne longueur de bras, le bon pas… de danse. C’était beau, même si les spectateurs avertis ont vite compris que les jeux étaient faits. Brahim (30 ans) avait une taille de plus qu’Humberto Pool (38 ans). Restait à savoir de quelle façon le boxeur allait gagner son combat. Il l’a fait proprement et n’a pas attendu le 10ème round pour étendre au tapis son adversaire ; au 3ème, la messe était dite !

Louis Acariés est un homme d’affaires et un entraîneur qui coache parfaitement ses protégés et sait en tirer le meilleur. Il a clairement relancé la carrière d’Asloum en lui proposant ce match d’ouverture. Une mise en bouche, rassurante pour le boxeur, qui aura dans les mois à venir d’autres occasions… plus difficiles pour affirmer son ambition !

Autre combat gagné pour le tandem Asloum-Acariès, celui d’Internet. La perspective de voir le match, en direct sur le réseau, avait séduit beaucoup d’internautes. Trop apparemment. Les deux serveurs chargés de gérer la demande, 50 000 connexions chacun, durent s’avouer… vaincus ; seuls les premiers qui s’étaient branchés purent suivre le match. Mais cela laisse entrevoir de belles perspectives de développement commercial.

La salle de la Palestre, grâce au soutien du député-maire du Cannet, Michèle Tabarot, s’impose comme un lieu de rendez-vous inéluctable pour les amateurs de la boxe qui viennent, de plus en plus nombreux, des départements voisins pour voir du beau spectacle.