Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le restaurant FÉLIX, la renaissance d’un lieu mythique…

Crédits:
textes par

La Croisette retrouve une enseigne de prestige.

Lundi 9 mars, FÉLIX rouvre ses portes. Les vieux Cannois et les ex-habitués de cette adresse se rappellent avec nostalgie d’une époque où les personnalités réservaient bien à l’avance leur table. On y voyait défiler les grands de ce monde. Princes et princesses, artistes, hommes d’affaire, chefs d’entreprises, notables locaux… Picasso et Jacqueline en avaient fait leur cantine favorite, Charles Trenet y avait ses habitudes, Jean Robert Toutain, le PDG du Palm Beach casino, grand seigneur, y amenait ses invités et n’y buvait que du champagne rosé… Durant le Festival du film, c’était la folie, il fallait y être vu et les paparazzi montaient la garde…

Les raison de ce succès tenaient en un seul homme : Félix Cenci. Venu d’Italie, peut-être à vélo car comment expliquer cet emblème qui tenait lieu de blason sur sa carte de visite… Il s’était fait la main dans les palaces cannois et su s’attacher une clientèle exceptionnelle au Blue Bar, autre centre de légende de La Croisette des années 50 à 80. Le restaurant, au rez-de-chaussée, était le seul établissement privé attaché au Palais des festivals. Une situation stratégique où Félix se distinguait grâce à un caractère bien trempé et à ses qualités de trancheur de saumon fumé…

Désireux de voler de ses propres ailes, il s’installa en 1953, plus à l’Est, au 63 La Croisette, à trois pas des résidences du Miramar, de l’hôtel du même nom et du Martinez. Un choix qui se révéla le bon et jusqu’à sa retraite, le succès de l’établissement ne se démentit pas. Il laissa ensuite son fils Jacques et sa belle-fille Germaine, prendre la suite. Après une dizaine d’années, ils vendirent… Passons sur une période en demi teinte, pour arriver à aujourd’hui.


- Jean-Philippe Vanthielt -

Le nouveau propriétaire, Yann Anciaux, se fait fort de relancer le lieu et d’en faire à nouveau un incontournable. Il s’est attaché pour se faire Jean-Philippe Vanthielt, ancien directeur de la Restauration du Métropole de Monaco. Aux fourneaux, le jeune Chef Nicolas Rondelli possède une carte de visite qui laisse augurer du meilleur : Les Pêcheurs-Cap d’Antibes, Hôtel Cala Rossa en Corse, La Réserve de Beaulieu, Le Negresco.

La mise en scène du nouveau FÉLIX a été confiée à l’architecte d’intérieur cannois Richard Guilhem. Le petit vélo de Félix Cenci va de nouveau rouler sur La Croisette !

  • FÉLIX - 63, boulevard de la Croisette – 06400 Cannes - Tél : 04 93 94 00 61