Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Beauté-Santé : la biodiversité brésilienne débarque

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

dans nos salles de bain et sur nos peaux fragilisées…

Depuis longtemps, parfums, savons, et plus généralement tout ce qu’on classe dans la rubrique cosmétique, avaient par nature vocation d’être…naturels. Les chimistes sont passés par là. Ils ont apporté leur science et l’on mise au service de l’industrie qui a pour vocation, elle, de faire commerce… On ne refait pas l’histoire, les ersatz mis sur le marché n’ont pas eu que des effets bénéfiques et beaucoup de ces nouvelles molécules ont déclenché des allergies plus ou moins graves. La tendance est maintenant au bio. Les produits qui font appel à des ingrédients naturels ont la cote.

La marque brésilienne « Natura », la bien nommée, a pris le parti d’élaborer et de vendre toute une gamme de parfums, de maquillages, de shampoings… de haute qualité. Avec une formule de vente qui ne peut que rappeler la technique nord-américaine chère à Tupperware, introduite chez nous, il y a une cinquantaine d’années. Après tout pourquoi pas. Tout tourne autour des conseillères de vente. Elles seraient 700 000 à travers le monde. Organisant des rendez-vous, elles présentent les produits au domicile de leurs relations. Le concept engendre, en principe, des économies d’échelle (sur les magasins, les employés salariés, la pub), au bénéfice de ses VDI (vendeuses à domicile indépendante) et surtout des clientes.

Après avoir conquis le marché brésilien où elle est leader, la marque, créée en 1969, s’implante en Europe. Après avoir essaimé en Ile-de-France et dans la partie nord de l’hexagone, elle prospecte aujourd’hui plus au Sud pour trouver ses ambassadrices. En développement constant, « Natura » a un catalogue de 600 produits différents. Ses gammes comprennent des soins pour le visage, des parfums, des crèmes, des lotions, des lignes de maquillage, des déodorants, des soins capillaires, des produits d’hygiène, des protections solaires, ainsi que des produits bébés et enfants.

« Natura » entretient 170 chercheurs qui se consacrent entièrement à la recherche et au développement. Installés au Brésil, ils travaillent sur la biodiversité de cet immense pays et se fondent sur l’expérience accumulée par les communautés traditionnelles au cours des siècles. Qui connait l'Andiroba, l'arbre de vie, haut de 30 mètres ? Ou le Breu Branco à la suave résine, ou le Buruti, la Castanha, le Cupuaçu, la Pitanga ou la Priprioca qui recèle une huile essentielle aussi rare que précieuse ?

Pour compléter le travail sur le terrain des conseillères, un site Internet et un magasin, « La Maison Natura », sise à Paris et première du genre, sont de précieux appoints.

L’entreprise brésilienne se targue d’être aussi une entreprise citoyenne capable de se préoccuper de ses employés, de leur condition sociale. Elle affirme se sentir responsable en matière de développement durable et de chercher à minimiser son impact sur l’environnement. Elle a ainsi, en 2004, obtenu la norme ISO 14001 qui certifie ses procédés de fabrication.

Autre vecteur prouvant son implication, la publication d’un tableau environnemental qui fournit des indicateurs précis sur la part d’ingrédients végétaux et certifiés, contenus dans chaque formulation, ainsi que sur la proportion des matériaux recyclables de chaque emballage. Elle contrôle, avec les mêmes critères de responsabilité environnementale, les produits de ses fournisseurs.

Un ensemble d’éléments qui devraient inspirer confiance à un public de plus en plus soucieux de la planète Terre !