Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d’Azur : la reculade de 2009,

Crédits:
autre
images par

annonce des bilans meilleurs... C'est le souhait de tous !


- la baie de Villefranche -

La fréquentation étrangère de la Côte d'Azur a fortement reculé en 2009, mais cette perte a surtout affecté la période de février à juin. Sur la période estivale, elle n'a enregistré qu'une baisse limitée, et depuis septembre le flux semble stabilisé. Par comparaison à 2008, la période de septembre à novembre n'enregistre qu'un recul de 2.4% pour les nuitées étrangères en hôtels et résidences.

Les dernières évolutions observées soulignent l'hétérogénéité des marchés émetteurs, avec davantage de marchés en hausse et quelques uns qui affichent même une très forte reprise.

C'est notamment le cas de l'Asie, hors Japon, dont la fréquentation sur cette période a doublé entre 2008 et 2009. C'est aussi le cas pour les marchés d'Amérique latine, qui progressent d'environ 70%. Le Moyen-Orient et la Turquie présentent également une croissance des nuitées de l'ordre de 30%.

Dans une moindre mesure, l'évolution apparaît aussi favorable pour les marchés autrichien (+16%), japonais (+13%), australien (+9%), belge (+9%), hollandais (+7%), canadien (+7%), suisse (+4%) et allemand (+3%).

à contrario, le marché espagnol apparaît toujours déprimé, avec une nouvelle perte de 20%. Les plus fortes chutes concernent aussi le Portugal (-50%), l'Europe de l'Est (incluant la Russie) : -22% et la Grèce (-13%). A noter aussi une poursuite de la dégradation du flux en provenance du Royaume-Uni (-11%), tandis que la demande italienne est restée stable.

Ce retour des clientèles de longue distance s'avère donc bienvenu, car les marchés de la zone Euro ne sont pas sortis d'une crise majeure dont l'impact sera encore fort au cours de l'année 2010.

Voilà les conclusions publiées à la veille de la nouvelle année par le Comité Régional du Tourisme Riviera-Côte d'Azur. Basées sur des chiffres fournis par les professionnels eux-mêmes, elles permettent de faire le point sur une situation qui est loin d’être satisfaisante et qui confirment que la reprise tant attendue, ne s’est pas produite. Les professionnels du tourisme doivent prendre patience tout en peaufinant leur stratégie pour trouver de nouveaux créneaux et séduire une nouvelle clientèle.

  • visiter ici le Baromètre Tourisme Côte d'Azur et les dernières tendances statistiques.