Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

France : quand c’est l’heure, c’est l’heure,

Crédits:
images par
Catégorie Pieds dans le plat

quand c’est plus l’heure, c’est plus l’heure…

La France, le Benelux et l'Espagne sont parmi les rares pays au monde à ne pas respecter l'horloge biologique de leurs habitants, car ils ne reviennent jamais à l'heure normale de leur fuseau géographique, gardant une heure d'été, en hiver.

Une association prône le rétablissement de l'heure méridienne et demande aux autorités de bien vouloir remettre, dès le printemps prochain, les pendules à notre heure de référence, soit l'heure solaire moyenne GMT. Dans un premier temps, il s’agirait de les aligner sur celles du Royaume Uni, de l'Irlande et du Portugal, qui sont à GMT l'hiver, et à GMT+1h l'été, dans notre fuseau géographique commun de l'Europe de l'Ouest.

On se rappelle que juste avant le passage à l'heure d'été en mars 1996, la France, le Benelux et l'Espagne n'ont pas ou plus voulu appliquer ce système alors que d’autres pays considéraient que cet avancement de l'heure détraquait le rythme biologique des écoliers et des… vaches.

On peut constater en tous les cas qu’en Europe, 22 des 27 pays qui la composent, ont tout bonnement repris, l'hiver, l'heure normale de leur fuseau horaire et n'ont qu'une heure d'avance sur le soleil en été.

Des études ont confirmé, avec la régularité… d’une montre, que notre horloge biologique interne se trouve déboussolée. Cette belle et complexe mécanique aurait besoin de la lumière naturelle du matin pour re-synchroniser et rythmer, sur une période d'environ 24 heures, l'ensemble des cycles de notre corps.

Ce perpétuel décalage horaire priverait les Français et leurs… vaches, de lumière naturelle, le matin, et allongerait inconsidérément le soir. Avoir des journées qui n'en finissent plus avec des levers trop précoces, favoriserait des désordres. Entre autres : une dette de sommeil permanente, un dérèglement hormonal de la mélatonine et du cortisol, la privation du sommeil paradoxal de fin de nuit, des troubles de l'humeur, de la vigilance et de l'attention…

Un système d'heure légale plus respectueux de notre horloge biologique, contribuerait certainement à réduire le nombre d'accidents de la route et du travail, la pollution photo-oxydante, l'effet de serre. Elle aurait des effets bénéfiques sur la santé publique et permettrait aussi de tirer parti de la lumière naturelle pour mieux éclairer nos écoles et nos bureaux…

  • des informations sur l’association EUCLOCK, initiée en janvier 2006 pour une durée de 5 ans. Elle a disposé d’un budget de 16 036 195 €, dont 12 299 389 € ont été financés par l’Union européenne. Le temps, on l’aura compris, c’est aussi de l’argent ! La consultation de ce site est néanmoins réservée à ceux qui lisent l’anglais, l’allemand, le portugais, le néerlandais, l’espagnol. Les Français n’auraient-ils pas suffisamment contribué à ces études qui auraient pu démonter que, quand c’est l’heure, c’est l’heure et quand c’est plus l’heure, c’est plus l’heure ?