Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : le MERIDIEN se dote d’un très bon restaurant,

Crédits:
textes par
images par

« La Terrasse ». Sébastien Giannini est au piano…


- Sébastien Giannini -

La situation de ce restaurant est comparable à celle du Méditerranée à Cannes, le restaurant de l’hôtel Sofitel Méditerranée, renommé pour sa vue exceptionnelle. C’est le cas au 9ème étage du Méridien de Nice, une vue unique à 180° sur la Baie des Anges. Jusqu’à ces derniers temps, cet hôtel brillait par son absence au firmament de la bonne cuisine. Depuis un an, la donne a changé avec l’arrivée du talentueux chef Sébastien Giannini. À 27 ans, ce jeune toulonnais, élève de Gui Gedda, Philippe Joannès et Laurent Tarridec, a déjà fait ses preuves à la « Vignette Haute » à Auribeau. Sa cuisine, très proche du terroir, prend avec le classicisme certaines libertés qui enchantent nos papilles.

Courageux (en charge de famille depuis son plus jeune âge), travailleur, et surtout hyper-doué, Sébastien Giannini arrive à jongler entre les demandes d’un clientèle internationale d’un hôtel 4 étoiles et sa propre inspiration, ce qui donne à sa cuisine très méditerranéenne, qui navigue entre gastro et brasserie, une légèreté et une originalité convaincantes, sans parler de sa parfaite maîtrise des cuissons.

L’établissement a su, en prime, anticiper « la crise » et a baissé le ticket moyen des repas à moins de 40 €. Avec un personnel en salle essentiellement féminin : elles sont jeunes, jolies et très souriantes, cette « Terrasse » a tous les atouts en main pour réussir : parmi les entrées, le thon mi-cuit dans une marinade de citron et gingembre, accompagné de crabe à la coriandre est non seulement délicieux mais aussi assez copieux pour être un plat (17 €).

Côté poissons et crustacés, on se laisse tenter par le homard au jus émulsionné accompagné d’un risotto (27 €) dont la cuisson est parfaite. Quant à la porchetta de lapin et sa sucrine au vinaigre de pomme, elle est irréprochable (27 €). Un beau chariot de desserts vient terminer les agapes avec la nouveauté du chef : un Paris-Nice (crème de mascarpone, citrons et agrumes confits).

La carte propose aussi des plats basses calories ainsi qu’une formule « Tout Simplement », avec hamburger (20 €), club sandwich (19 €), pâtes et salades de 16 à 20 €.

Au 1er étage de l’hôtel, le « Colonial Café » offre, en plus de ses cocktails, jus de fruits, boissons chaudes et alcools divers, des « tartines » gourmandes (de 9 à 14 €), aussi inventives que les plats de « La Terrasse », ainsi que quelques desserts « nutri-formes » (de 5,50 à 6 €). Rien que du bon et simple.

  • Hôtel Le Méridien – La Terrasse – 1 Promenade des Anglais – 06000 – Nice – Tel : 04.97.03.44.44 – Ouvert tous les jours.