Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : le MoDem a trouvé son blogueur, Hervé Caël.

Il rejoint d’autres fanatiques du genre et participe ainsi utilement aux débats politiques.

Le Mouvement Démocratique : un nom qui fait référence. Le MoDem – ne pas oublié de mettre en majuscule le M – est un mot barbare qui ne lui arrive pas à la cheville… Cette détestable manie de tout raccourcir, de manger les noms, jusqu’à en perdre l’essentiel, nous vient des Etats-Unis d’Amérique. Quel conseil en COM…munication a convaincu François Bayrou de nous affliger de ce terme barbare ?

Cela étant dit, Hervé Caël bat le rappel de ce nouveau mouvement et entretient sur son blog, avec pertinence et un savoir faire certain, les nouvelles y ayant trait. Nice est au… centre de ses préoccupations. Après avoir couvert les législatives de 2007, il se penche sur un autre rendez-vous politique : les municipales. Nice, comme Cannes, est, dans les Alpes Maritimes, la ville d’enjeux importants.

Jusqu’à ce que Rudy Salles choisisse de se rapprocher de la majorité présidentielle plutôt que de rester dans les pas de celui qu’il avait jusqu’à présent accompagné avec fidélité, François Bayrou, il y avait un bon coup à jouer. Rudy rêvait depuis longtemps de devenir maire de Nice. Avant que Christian Estrosi se décide « à y aller », tout était possible. Principe de réalité oblige, il n’a pas voulu être emporté par la vague sarkozienne. En acceptant une place sur la liste de Christian Estrosi, il protège son avenir politique.

Ce ralliement est une déception pour Hervé Caël, qui suit attentivement le déroulement des opérations. Il a même pris la mouche et sa « souris » pour dénoncer les propos de Rudy Salles, qui affirme, à travers une déclaration relayée par la presse locale, selon laquelle : à Nice, le Modem n’existe pas. C’est nous les anciens de l’UDF, qui en incarnons les valeurs.

Le ralliement sans conditions du Nouveau Centre à l’UMP sur Nice ne représente pas - d’après lui - une surprise politique. Il ajoute : les prochains jours nous dirons si Rudy Salles a obtenu satisfaction sur les conditions annoncées il y a quelques semaines (présidence de la Canca, absence de membres de l’équipe municipale sortante sur la liste …).

I est vrai que la présidence de la Canca - 24 communes qui représentent à peu de chose près la moitié de la population du département dont Nice, la capitale - ce n’est pas rien. Ça vaut sans doute assez pour un homme politique, une race d’hommes et de femmes dont l’humeur volatile n’en finira jamais de faire notre étonnement et parfois notre joie…

Hervé Caël rejoint le club de ces jeunes blogueurs qui ont trouvé un moyen efficace de s’exprimer et de participer activement à la vie citoyenne, même si celle-ci est très, trop, souvent partisane… Il imite en cela, Romain Mouton, à Nice lui aussi, Jean Valéry Desens, et Olivier Tazé, couvrent eux la région cannoise…

Il pourra être utile de visiter le blog de Christian Olivier qu’on apprécie pour son absence de… parti pris.

René Allain

- mention : www.pariscotedazur.fr – décembre 2007 -
 - contact, abonnement, désinscription -