Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : Pierre Rey nous régale

d'un livre pour l’été…

Catégorie Pays de Lérins

Sur la plage, à l’ombre d’un parasol, un après midi où la chaleur rend pénible tout déplacement, pourquoi ne pas déguster un de ces ouvrages destinés à rêver ? Un petit livre sans prétention pour côtoyer pendant quelques heures des êtres aux destinés étranges et de vivre par procuration quelques délicieux fantasmes ?

Ce sera alors le temps de lire l’ouvrage d’un auteur ami et, ce qui ne gâte rien, de revisiter, en compagnie de ses personnages, un territoire connu. Pierre Rey revient à Cannes. En fait, il ne s’en éloigne jamais longtemps, comme si tous ses chemins le ramenaient inexorablement ici. En 1979, il campait le sujet de son livre « Palm Beach », à la pointe de La Croisette. Aujourd’hui, la visite est plus complète. Etapes favorites : l’hôtel du Majestic, le marché Forville, le Casino Croisette, le restaurant de la Potinière, Bijou-Plage et Cannes-Beach… Tout juste consent-il à un petit déplacement vers Grasse et un autre à Golfe-Juan chez Tetou, mais c’est pour mieux investir ensuite le 7ème étage du Carlton, son restaurant de la Belle Otéro ou son gymnase…

Avec lui, la visite n’est pas de tout repos. On doit s’attendre à découvrir au détour d’une rue un cadavre, à moins que ce ne soit son héroïne, une jeune américaine, qui ne demande qu’à se déniaiser et à apprendre les règles du désamour.

Le sexe et la mort, la vie et l’amour. Black-jack aussi, roulette, russe comme il se doit.

« Cannes, le 15 août, 8 heures du matin. Une fille est assise sur la Croisette, sa valise à la main. Eblouie, elle contemple la Méditerranée. Elle s’appelle Ava Robinson. Elle débarque du Wisconsin… »

Alors pourquoi se priver d’un petit livre pour l’été ?

- L’Ombre du Paradis, Pierre Rey, éditions Denoël publié en Juillet 2001 -

- mention : www.pariscotedazur.fr - juillet 2006 -
- info@pariscotedazur.fr -