Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Les sculptures de Carla Lavatelli en deuil.

Crédits:
textes par
Catégorie Les Arts au soleil

L'artiste italo-américaine s'est éteinte en janvier dernier, en Toscane.


C'est un choc pour son fils Carlo et pour ceux qui la connaissaient, car, à 78 ans, elle faisait preuve d'une inépuisable énergie et sa tête résonnait de nouveaux projets. Une vie passée en perpétuels questionnements artistiques et qu'il est impossible de résumer. Elle passe son enfance en Italie et en Afrique. Elle apprendra les rudiments de son art en observant et en visitant les marbreries, les fonderies et les ébénistes au travail. Elle touche un peu à tout avant de jeter son énergie sur le marbre et, pour se reposer de ses travaux de force, sur le tissage.

Passage studieux à Los Angeles, Rome, Paris, et surtout New-York où elle se fixera de nombreuses années. Les bonnes années de l'art nouveau. Elle fréquente les meilleurs, Marino Marini, Henry Moore, Jack Lipchitz et Isamu Noguchi. Ils la reconnaissent comme l'une des leurs. Elle travaillera sept ans avec Noguchi et sera une des toutes premières, avec lui, à exposer ses œuvres dans son propre appartement, ce qui déclenchera la mode des lofts d'artistes, alternative ingénieuse aux toutes puissantes galeries.


- Grace Kelly posant, Palais princier -

Pour la petite histoire, elle est retenue pour réaliser les bronzes de Grace Kelly, et de la famille princière, en 1969. Sa vie continue de se dérouler à toute vitesse et ses œuvres circulent de continent en continent, imposants l'intérêt et le respect. En 1972, elle s'installe en Toscane, à l'écart des grandes villes et construit The Carla Lavatelli Working Place, un jardin de sculptures comme elle se plait à l'appeler. Elle travaille sur des projets de sculpture-fontaine tandis que ses marbres partent à l'assaut des plus grands musées du monde et enrichissent les collections privées…

Le compteur de la vie a rattrapé l'infatigable pionnière dans sa recherche du temps perdu. Il n'est pas besoin d'aller bien loin pour lui rendre hommage et pour faire sa connaissance. A Mougins, dans le vieux village, on peut s'asseoir sur son banc des amis et écouter le bruit apaisant de sa fontaine.


- la Place du Banc des Amis, à Mougins, 1995 -

Peu-être que la municipalité mouginoise décidera, un jour prochain de lui rendre hommage. Carla Lavatelli avait toujours aimé cette région et elle possédait d'ailleurs un petit appartement à Mougins le Haut.