Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : eau précieuse,

de la déclaration d'intention à la dure réalité.

Les panneaux qui ont, pour la première fois, été placé le long des plages cannoises, prés des douches publiques, partent d'une intention fort louable. L'eau est effectivement un bien précieux qu'il faut préserver et il convient de le rappeler aux utilisateurs qui, sous prétexte que c'est gratuit, ne se soucient guère de l'économiser.

Chaque été, on peut observer en effet des comportements peu civiques. Tel qui restera de longues minutes sous la douche, tel qui laissera ses enfants jouer et construire des barrages alimentés par une eau inépuisable, tel encore qui oubliera de fermer le robinet lorsqu'il y en a un, ou plus indélicatement, coincera le poussoir de façon à garder plus longtemps les mains libres… pour, dans certains cas extrêmes, pratiquer ses ablutions savonneuses et shampouineuses …

La tentation est grande, lorsqu'on constate cette absence de conscience environnementale, cette négation d'un vrai problème, de souhaiter une police des plages plus autoritaire. Elle ne se contenterait pas de faire de la pédagogie et d'un simple rappel à l'ordre mais, pourrait, le cas échéant, distribuer quelques procès verbaux.

Mais, rien n'est simple. Le quotidien Nice-Matin a eu l'occasion de s'étonner qu'en plein été, la fuite d'une douche publique, plage du Midi, ait pu prendre 3 semaines avant d'être réparée… plus tard, qu'une bouche d'incendie laisse son trop plein s'écouler sur le parvis de la gare SNCF sans émouvoir grand monde. plus récemment encore qu'une fuite d'eau sur la voie publique, près du Palais de Justice, arrose plusieurs jours le boulevard Carnot…

Pourquoi cet émoi, seraient tentés de dire quelques esprits fâcheux ? Quand, pendant ce temps, les touristes qui sont la re-source principale de notre économie et de notre prospérité, se prélassent longuement dans les baignoires de leurs hôtels…quand nos voitures font la queue aux Car-Wash ( apprécions ensemble l'anglicisme) pour se faire une beauté…

Nos cousins du Québec ont crée une association Eau-Secours qui œuvre pour une eau saine et s'inquiètent de la qualité de leurs eaux. Ses membres constatent que, même dans un pays où l'eau est à priori abondante, les risques de pollution sont importants et que les réserves souterraines ne sont pas inépuisables… et qu'il reste encore beaucoup à faire dans le domaine du traitement des eaux usées.

A propos et notre usine à nous de traitement des eaux ? Quand verra-t-elle le jour alors qu'elle n'est plus aux normes ?