Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Archives PARIS COTE d'AZUR : juin 1967.

Crédits:
autre

Où l'on parle de sports, des lettres et de cinéma.

"Avec ou sans silence, on tourne que la Côte d'Azur, terre des beaux décors, du soleil, des festivals… qui est aussi celle où l'on va le plus au cinéma ! On voit ici l'acteur Yul Brinner, le producteur Georges Cheyko et, au deuxième plan, le metteur ne scène Terence Young, lors d'une pause entre deux prises de vue, dans les studios de la Victorine…"

Voilà la légende qui figurait à la une du numéro 207 du 1er juin 1967. Georges Cheyko, le producteur cannois, n'eut aucune difficulté à convaincre Terence Young de venir tourner sur la Côte son film Triple cross, basée sur une histoire vraie, celle d'Eddie Chapman, célèbre cambrioleur qui, pendant la deuxième guerre mondiale joua aux espions et devint un agent double ou triple… avec une distribution prestigieuse. Outre Yul Brinner, figuraient au générique : Christopher Plummer, Romy Schneider, Trevor Howard, Claudine Auger, Bernard Fresson,… C'était la fin d'une grande époque pour les studios niçois de la Victorine durant laquelle elle rivalisa avec Cinecitta et Hollywood.

Né en Russie, à Odessa, Georges Cheyko s'établira à Cannes où ses enfants fréquentèrent le Lycée Carnot. Il produisit de nombreux films comme "Les bonnes causes" et "La tulipe noire", tous les deux mis en scène par Christian Jaque, "La grande lessive" de JP Mocky… Son dernier film "Nid d'espions" (1981), mettait en scène Alain Delon et Claude Jade. Il se passionnera aussi pour le football et s'impliquera dans la vie de l'A.S.C. et comme beaucoup, s'y épuisera passant du rire au pleur… Son fils Mishka resta dans le milieu du cinéma où il devint un assistant réalisateur très recherché, accessoirement un producteur associé.

Pour en revenir aux Studios de la Victorine, Christian Estrosi a lancé, en janvier dernier, un plan départemental en faveur du cinéma et de l’audiovisuel dans les Alpes-Maritimes. Le ministre et président du Conseil général, a axé ce plan sur la production cinématographique, la recherche et la diffusion.

De son côté, la Commission du Film Côte d'Azur, mise en place par la Chambre de Commerce et d'Industrie et qui a à sa tête Jean-Pierre Leleux, maire de Grasse, continue à œuvrer proposant aux réalisateurs, des compétences humaines et techniques, des sites de tournage, des locaux et facilitant les démarches administratives … Bollywood n'a qu'à bien se tenir…