Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le verdict des urnes

laisse Philippe Tabarot dubitatif...

Crédits:
textes par

S'il y avait dans le département des Alpes-Maritimes un résultat improbable, c’est bien celui qui a clôturé le 2ème tour des élections municipales cannoises. Philippe Tabarot, son équipe et ses partisans n’en reviennent pas. Leur opposant, David Lisnard recueille plus du double de voix.

Lire l'article

Élections municipales : les lignes bougent

Ici et là...

Crédits:
textes par

D’Andon à Auribeau en passant par Théoule, les lignes bougent et rien n’est joué. Itou pour Mandelieu, Valbonne, Cannes et même pour Nice. Dans ces communes, où la messe semblait dite tant les sortants paraissaient hors d’atteinte, il est de moins en moins facile de prendre les paris. Quelles que soient les résultats de ces prochains scrutins, des candidats auront pris date. Nul doute qu’ils auront un rôle important à jouer, qu’ils soient dans l’opposition ou la majorité.

Lire l'article

Mandelieu La Napoule : une campagne exemplaire

pour Jean-Valéry Desens.

Crédits:
textes par

Les observateurs attentifs du landerneau local le reconnaissent volontiers, le candidat aux élections municipale de Mandelieu, JVD, mène, une campagne exemplaire et a su convaincre de belles personnalités de le rejoindre sur sa liste. Il semble capable de bouleverser l’ordre établi et de créer la surprise même s’il est parti un peu tard dans la course.

Lire l'article

Cannes : le rôle ambigu des médias

dans le traitement des « affaires ».

Crédits:
textes par

À quoi jouent-ils ? Y a-t-il une presse aux ordres, une presse qui subit des pressions ? Y a-t-il des médias qui s’autocensurent et ne traitent pas des dossiers sensibles de peur de se faire taper sur les doigts ou pire, de se voir priver de ressources publicitaires... Qui prend les décisions, le PDG, le chef de rédaction, le journaliste ?

Lire l'article

Cannes : Philippe Tabarot met en piste

ses colistiers.

Crédits:
textes par

Malgré un sondage qui donnait dix points d’avance à son adversaire (à ce rythme là, David Lisnard va être élu au premier tour murmurait un... sceptique) Philippe Tabaraot s’est montré sous son meilleur jour : souriant et particulièrement détendu. Il faut dire, qu’il était assez fier de sa prestation lors du débat organisé par France Bleu Azur et Nice-Matin. « J’étais dans un bon jour ! », avouait-il. Ce qui ne fut pas le cas de son opposant, que beaucoup de spectateurs jugèrent peu à l’aise.

Lire l'article