Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes : Michèle Tabarot

seule ou presque contre tous...

Dans le combat de chefs que se livraient François Fillon et Jean-François Copé la position de la député-maire était jugée pour beaucoup intenable. Avec pour soutien le député Lionnel Luca et le Conseiller général olivier Bettati, elle a fait le forcing dans son département, se déplaçant aux aux quatre coins de l'hexagone. Dans un département dont les caciques de l’UMP avaient prêté très majoritairement allégeance à François Fillon, et donner des consignes de vote dans ce sens, la performance est notable. Personnalité de la vie publique, président de l’association « Agir en Politique », Philippe Buerch fait ici, quasiment à chaud, une analyse fine de la situation :

Lire l'article

L’élection du président de l’UMP :

les signes d’énervements se multiplient...

Crédits:
textes par

Dans les Alpes-Maritimes, 2ème fédération du pays avec environ 12 000 adhérents, les rapports de force seront profondément modifiés par les résultats et les scores. La victoire de Jean-François Copé profitera essentiellement à Michèle et Philippe Tabarot, l’une étant le député-maire du Cannet et l’autre le Conseiller général de Cannes Centre, dans l’opposition municipale. Si c’est François Fillon qui vire en tête, elle bénéficiera d’abord à Éric Ciotti et à Christian Estrosi.

Lire l'article

UMP : le second souffle d’un parti

qui a tout perdu... ou presque.

Crédits:
textes par

Désormais en minorité au Parlement, au Sénat, dans les Régions et les départements, ayant perdu Paris et le fauteuil doré de la Présidence de la République, l’UMP et avec elle la Droite, ont perdu élection après élection. Un bilan peu flatteur qui reflète l’évolution de notre société et les erreurs de stratégies qui se sont accumulées. Ne dit-on pas, de façon caricaturale certes, que la Droite française est la plus bête du monde !

Lire l'article

Budget 2013 :

Culture et Communication.

Aurélie Filippetti présente le premier budget de son ministère de la Culture et de la Communication. Celui-ci bénéficiera de 7,4 milliards € : 3,55 milliards en faveur des secteurs de la culture, de la recherche et des médias et 3,83 milliards en faveur de l’audiovisuel public.

Lire l'article