Le Cannet. Le Musée Bonnard présente les agendas

du peintre de l’intimité...

A partir du 15 mars, le musée Bonnard, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France expose, de manière exceptionnelle, l’intégralité des 20 agendas que Pierre Bonnard a tenus entre 1927 et 1946, période durant laquelle il habitait principalement « Le Bosquet », maison qu’il a achetée au Cannet.

Lire l'article

Myriam Bering : un talent cannois…

passé du romantisme au surréalisme.

Crédits:
textes par

Elle commence à peindre à l'âge de 14 ans et tout de suite c'est le succès. On crie au prodige. Myriam Bering est née à Cannes où elle réside toujours. Dans un marché de l'art très focalisé sur Paris, vivre en province n'est pas sur le long terme forcément un avantage. Myriam l'apprendra à ses dépends. j

Lire l'article

Cannes : la Cité du Festival et des Congrès poussent les propriétaires à louer

à la petite semaine...

Catégorie Pays de Lérins

Avec plus de 50 grandes manifestations professionnelles par an, la ville reçoit environ 3 millions de visiteurs dont 56% d'étrangers. Leur hébergement peut parfois être un problème même si les hôtels ne sont pas pleins 365 jours par an, la haute saison fait exploser la demande. La situation n’est guère meilleure durant certaines manifestations et congrès.

Lire l'article

Cannes. Archives politiquement incorrectes…

Crédits:
textes par

Dans la perspective de la candidature en juin 1995 de Michel Mouillot, une liste de soutiens à son élection avait circulé. Elle était réapparue en 2002 dans la boîte aux lettres de quelques Cannois dubitatifs. Cet exemplaire en mauvais état avait été raturé mais la composition de cette liste reste assez édifiante… Pour la petite histoire, Michel Mouillot avait été réélu au premier tour cette année-là.

Lire l'article

Sur notre étagère : Ozenfant fait Art…

Crédits:
textes par

Le maître du « purisme » était venu vivre sa dernière... période à Cannes, avenue Commandant Bret, Palais de Provence. Plein sud, de la lumière en veux-tu en voilà. C’est là que j’ai rencontré à la fin des années 50, avec mon père, alors critique d’art pour le magazine Cannes-Midi et correspondant pour la Côte d’Azur de l’hebdomadaire référence disparu « Arts », Amédée Ozenfant.

Lire l'article