Cannes. Décès d’un grand patron,

Marc-Noël Vigier.

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

Il faisait parti du club des 100 PDG les plus influents de l’hexagone avant de prendre sa retraite dans le quartier huppée de La Californie pour participer un temps à la vie publique de la cité du Festival et des congrès.



- Marc-Noël Vigier entouré par Jacques Chirac et Madame -


Le parcours professionnel de Marc-Noël Vigier est des plus impressionnants. Clef de voûte de cet édifice : sa présidence du Groupe Moniteur spécialisé dans le BTP qu’il assumera de 1972 à 2000. Son action en faveur de l’architecture française et de ses acteurs est saluée par son ami Jean-Michel Wilmotte. A l’affût de la nouveauté dans tous les domaines de la création, il s’implique directement dans d’autres titres comme la Maison Française, La Gazette des Communes, l'Argus-Journal international des assurances ou la revue gastronomique Gault-Millau. Il sera aussi président d’Havas Business information et du Syndicat de la presse magazine d’information. Débordant d’énergie, il s’implique aussi dans la vie culturelle de sa ville d’adoption, Cannes, et deviendra un soutien de poids de l’Orchestre de Cannes et de l’école de danse Rosella Hightower.


Cela l’amène à faire campagne pour la mairie aux côtés de Michel Mouillot. Conseiller municipal puis adjoint à l’urbanisme (1990/92), il se fâche, estimant qu’il n’est là que pour signer des permis de construire et démissionne. Il connaît bien Bernard Brochand qu’il côtoie de longue date dans le milieu parisien. Ainsi, il le soutiendra activement dans sa conquête de la mairie et pense être récompensé par la présidence de la SEMEC mais celle-ci est promise à David Lisnard...


Marc-Noël Vigier était officier de la Légion d’honneur, une médaille qui lui fut remise par Jacques Chirac, chevalier dans l’ordre national du Mérite et du Mérite agricole, commandeur des Arts et des Lettres. Sincères condoléances à sa famille.