Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Corse. Une île de toute beauté…

Crédits:
textes par

Un voyage en Corse ravira les amateurs de nature et de biodiversité. Chaque saison offre son panel de paysages sauvages et de traditions préservées. Bien sûr l’été reste le temps fort de l’activité touristique qui se concentre sur le littoral. Le soleil, la gastronomie et les produits locaux, l’accueil, l’œnologie aussi…


Si l’avion est le moyen le plus rapide de se rendre dans l’île, le transport maritime permet d’amener sa voiture pour sillonner les routes serpentueuses et dépaysantes. Quant aux tarifs, ils sont, surtout si l’on prend la précaution de réserver à l’avance, très raisonnables.



- le port de Bastia -


De Nice, nous avons pris le Zazà de la compagnie italienne Moby un mercredi soir. Repas de qualité par un personnel attentif avant de regagner notre cabine. Arrivé frais et dispo à Bastia tôt le matin. Toute une journée donc pour découvrir la ville et ses alentours. Une visite guidée ou pas s’impose, complétée pas un concert en petit comité de chants polyphoniques corses. Bastia est une ville d’art et d’histoire avec pour preuve son Palais des Gouverneurs qui domine l’anse du vieux port et abrite en son sein un musée, la Place Saint-Nicolas, l’une des plus grandes esplanades d’Europe, ses nombreuses églises (dont l’Oratoire de l’Immaculée Conception, de style baroque avec ses tentures et ses boiseries) qui façonnent le centre ville et ses deux campaniles qui surplombent la place du Marché. Le marché justement où l’on pourra s’approvisionner en charcuteries de montagne fumées au bois de châtaigniers, fromages de brebis ou de chèvres, huile d’olive, miels, produits de la pêche locale, pâtisseries à base de farine de pois chiche ou de châtaigne



- chants polyphoniques corses - 


L’après-midi, nous avons choisi de visiter le « Parc Galea » à une heure de voiture au sud de Bastia. Il s’étend sur plus de 9 hectares et dispose de collections végétales exceptionnelles. On s’y promène le long de sentiers arborés et l’on suit volontiers les parcours ludiques et sensoriels qui nous sont proposés. Nous avons aimé celui où l’on est invité à le parcourir déchaussé...


L’offre d’hébergement est diversifiée : 21 hôtels rien que pour Bastia. A la pointe sud de la lagune de Marana, entre Bastia et la Parc Galea, « La Lagune », un 4*. De belles prestations avec quelques chambres vue mer, une vraie piscine et, au bout du jardin, une plage de sable gris… interminable, sauvage et peu fréquentée.


Une heure de voiture plus tard, nous nous retrouvons à Corte, ville universitaire, située dans une vallée encaissée, aux pieds des montagnes et du Monte Cinto, le plus haut pic de Corse perché à 2706 mètres d’altitude. La ville, capitale historique et culturelle de l’île est dominée par la Citadelle et son Musée. Spectaculaire à souhait !



- la Citadelle de Corte -


Une autre heure plus tard, nous voilà rendu à l’île Rousse : plage de sable fin et blanc comme neige, eau turquoise digne des plus beaux spots caribéens. Sitôt arrivé, sitôt installé à l’Hôtel « Santa Maria Best Western », idéalement situé avec sa plage particulière de sable clair, le regard tourné vers la tour génoise et le phare de la Pietra, dos au port. Calme et discrétion assuré, accueil sur mesure. Pour se restaurer les pieds en éventail voire dans l’eau : « A Siesta ». Ses parasols jaune nous attirent comme des papillons en mal de nectar. Une salade arrosée de vins corses ferait bien l’affaire mais un poisson de la pêche locale à la plancha ou cuit en de croûte de sel aussi...


Rassasié, reposé, il est temps de s’instruire sur la culture corse. A point nommé, l’OT propose une visite guidée pour tout savoir de l’histoire des familles qui ont fondé la cité et en particulier celle de Pascal Paoli qui en dessina les contours en 1758. Incontournable, son buste orne la grande place, face à l’église de l’Immaculée Conception. Les rues adjacentes, parfois pavées, de la vieille cité sont un bon prétexte à flâneries et nous conduirons immanquablement au Marché couvert, pittoresque avec ses 21 colonnes, achalandé en charcuteries, légumes et poissons… Inscrit à un Master class, nous pénétrons au bar à vins et épicerie fine, « Vents d’Anges ». Dégustations par un maître sommelier professionnel, accompagnée de charcuteries… corses. De belles cuvées de vins… corses dans les trois appellations et les trois couleurs déclinées par les 41 exploitants vignerons recensés.



- le marché couverte de l’Île Rousse -


Direction le village de Lumio pour un dîner sur la plage de l’Arinella au « Matahari ». Malgré l’exotisme improbable dû au choix de son appellation, on y mange des plats typiques dans un décor paradisiaque, face au golf de Calvi.


Retour vers la case départ en traversant le désert des « Agriates » avant un arrêt gourmand à Saint Florent. Station balnéaire qui nous fait irrésistiblement penser à un Saint Tropez miniature, sa plage de Saleccia à celle de Pampelone. Sur le port, les yachts de luxe sont à l’anneau, quant aux établissements style Sénéquier, ils sont pléthore… Différence notable, l’approche est bien plus facile et l’odeur entêtante du maquis reste bien présente. Le restaurant de l’hôtel La Roya sort du lot. Il est vrai qu’il est étoilé et que le chef David Chauvac y est à demeure…



- Saint Florent -


Certains visiteurs choisiront peut-être de revenir vers Bastia en prenant le petit train magique « U Trinighellu ». Il est 13 heures, le Moby nous attend pour nous ramener à Nice en 7 heures de navigation, accompagné par plusieurs bancs de dauphins surfant sur les vagues du paquebot… pour mieux nous guider.



- à lire le livre qui vient de paraître de Robert Colonna d’Istria « Une famille corse, 1200 ans de solitude » dans la collection référence Terre Humaine. La photo ci-dessous est visible au Musée de la Corse de Corte.




- Moby lines propose un Nice-Bastia à partir de 25,17€. A noter que les animaux de compagnie sont les bienvenus La compagnie italienne a été élue meilleures compagnie de ferries 2017/2018 pour sa qualité de service par l’Institut allemand de la qualité et des finances et a été désignée meilleure compagnie de ferries aux Travel Award 2017.


- article en relation : Corse : la liaison Toulon -Bastia...