Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Pastis Henri Bardouin : un nouvel écrin pour une recette immuable

et secrète…

Le pastis à toujours la cote d’amour que l’on soit sur la Côte d’Azur, d’Émeraude, d’Opale ou d’Argent. Du sud au nord de la France, en été comme en hiver, c’est l’apéritif favori de nombreux Français. Chaque marque a ses secrets de fabrication ainsi le pastis Henri Bardouin ne compte pas moins de 65 plantes et épices soigneusement sélectionnées.




Cannelle, cardamome, clou de girofle font partie de cette longue liste ; l’anis étoilé contribuant largement à sa saveur fort reconnaissable. La Distillerie de Provence a choisi d’utiliser les ressources de la flore locale Aussi entrent dans cette composition savante des plantes qui poussent dans la montagne de Lure classé « site remarquable du goût », notamment le thym, le fenouil, la gentiane, la lavande, l’armoise, l’absinthe, la valériane...


Le pastis est d’ailleurs de plus en plus utilisé par les cuisiniers qui apprécient l’étendue de sa palette aromatique et s’en servent pour créer des recettes originales. Lionel Levy à Marseille, Jan Hendrik à Nice sont de ceux-là.


Fort de la richesse son histoire et de ses choix qualitatifs, la Distillerie de Provence a mis sur le marché une édition numéroté de 35 000 bouteilles de son pastis Henri Bardouin Grand Cru. D’où ce nouvel étui au visuel élégant, incitation au shopping et à des idées cadeaux - 23 € la bouteille de 75 cl - réservé aux cavistes et épiceries fines.



Forcalquier - Alpes de Haute Provence