Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes. Petite histoire illustrée des piscines ouvertes au public : les Oliviers, Coubertin, le Grand Bleu...

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

Les bassins municipaux des Oliviers, de Coubertin et le complexe du Grand Bleu désormais géré par la Communauté d’agglomération Pays de Lérins.


 - piscine des Oliviers - 



Nous avons précédemment parlé de la nouvelle piscine municipale couverte de 25 mètres du Montfleury qui avait remplacé celle de 33 mètres, financée par Lucien Barrière. Le bassin des Oliviers jouit lui d’un statut spécial. En effet, il a été bâti sur un terrain fruit de la donation d’un particulier. Cette dame avait posé néanmoins comme condition que, si des constructions étaient réalisées, leur usage en serait réservé à des clubs et des scolaires. Ainsi, le bassin couvert de 25 x 10 mètres des Oliviers ne reçoit que les clubs sportifs, essentiellement les différentes sections du Cercle des Nageurs de Cannes, et les élèves du primaire et du secondaire, notamment ceux inscrits à Sports Études.  



- piscine Pierre de Coubertin, photo Yannick Le Roux - 



Le stade nautique Pierre de Coubertin joua, en complément de la piscine des Oliviers, un rôle majeur dans les résultats du Cercle des Nageurs de Cannes, club fondé en 1967 à l’initiative d’Albert Amar, René Schoebel et de Jean Wohl. Georges Cantagrill en fut le premier entraîneur tandis que Patrick Chos présida et permit au club d’atteindre le top niveau national. Bassin de 25 sur 20 mètres, plus un bassin école attenant, remplit longtemps son rôle jusqu’à la construction du complexe nautique du Grand Bleu en 2013. Ces jours dès lors furent comptés et la terrible inondation d’octobre 2015 mis un point final à cette structure qui aurait nécessité d’importantes et coûteuses réparations pour être aux normes. Après la disparition des piscines du Palm Beach, du Club House du port Canto, de celle du Gallia, de la piscine originelle du Montfleury, la piscine Coubertin a toutes les chances d’être bientôt ajouter à la liste.


C’est grâce à ces deux bassins (Oliviers et Coubertin) que le CNC a connu ces plus belles années et brillé tant au niveau national qu’international. Il fut longtemps second derrière Antibes au plan départemental, souvent dans le top dix au plan national. Preuve s’il en fallait, qu’on peut obtenir de très bons résultats avec des entraînements en bassin de 25… Il est vrai qu’avoir pendant des années un généreux sponsor comme le Groupe Barrière fut un atout décisif.


Après bien des péripéties, la réalisation d’un complexe de dimensions olympiques vit le jour en 2013. Nous passerons pudiquement sur les nombreux bugs (passage non chauffé vers les bassins, tribunes inaccessibles de l’extérieur, erreurs de conception flagrantes impactant le budget de fonctionnement…). Reste que tel quel, le Grand Bleu est un outil de travail exceptionnel avec son bassin XL de 50 x 50, un bassin école de 25 x 10, une pataugeoire. De quoi satisfaire à priori les scolaires, les clubs, le public, tout en regrettant pour ce dernier des ouvertures matinales tardives. Inauguré en juin 2013, l’établissement financé par les Cannois est, pour des raisons budgétaires évidentes et aussi le fait qu’il accueille les résidents et les scolaires des communes voisines dépourvues d’installations aquatiques, géré par la communauté d’agglomération Pays de Lérins.  



- le Grand Bleu, à sa gauche, la piscine Coubertin
à l'arrière plan les tribunes du stade de football - 


Un mot quand même sur les conséquences des inondations d’octobre 2015 (lire ici l’article sur le sujet). Les installations du Grand Bleu furent en effet envahies par les eaux tumultueuses de la Frayère. Il fallut engager de lourds travaux qui nécessitèrent une année entière de fermeture. Il ne resta plus que le bassin des Oliviers et celui du Montfleury pour répondre aux besoins des scolaires/clubs/public. Une année noire pour tous les pratiquants ! De nouveau en service, une inquiétude persiste. De nouvelles inondations ne produiraient-elles pas les mêmes effets dévastateurs ?