Nice. le Chef du Negresco, Jean-Denis Rieubland, sur le départ…



Diplômé du lycée hôtelier de Nice après un passage au CFA de Cannes, Jean-Denis a une expérience éclectique qui l’a amené à se faire la main dans nombres d’adresses connues comme Eden Roc à Antibes, le Mas Candille à Mougins, La Pérouse à Paris ou La Villa Florentine à LyonIl y peaufine ses techniques dans le sillage de ses mentors du moment  : Jacques Chibois, Arnaus Poëtte, Manuel Marinez, Serge Gouloumès, Philippe Jourdin...


Mais, toutes ces expériences affirmèrent ses capacités à gérer des entreprises d’envergure et à décrocher des étoiles… Son passage au Négresco a confirmé ses qualités et, après dix années passées et deux étoiles, ce Meilleur Ouvrier de France, met un terme à son aventure niçoise. Il part en laissant en guise d’hommage un livre « dans les étoiles du Négresco » qui rend compte de l’histoire gastronomique de cette enseigne unique consacrée Entreprise du Patrimoine Vivant


L’occasion aussi de remercier ceux qui lui ont donné sa chance et les moyens de réaliser ses rêves, notamment Nicole Spitz et André Charpentier. Ils furent ses premiers directeurs. « Depuis longtemps, j'avais misé sur une brigade renommée. Il me faut du monde autour de moi, des projets, des objectifs, des banquets, des clients niçois, azuréens, internationaux fidèles. Tout cela redynamisé par Pierre Bord. En six ans, il a redonné un nouveau souffle au lieu...» se plaît à reconnaître Jean-Denis Rieubland.





Le Negresco et Jean-Denis Rieubland ont ainsi collaboré pendant 10 années côte à côte. Ils ont su s’apprivoiser, s’écouter, se remettre en question, s’enrichir l’un et l’autre en s’apportant mutuellement les sources du succès tout au fil de ces années. Un contrat gagnant-gagnant dont la clientèle exigeante du Palace azurée n’a pas eu à se plaindre.