Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nautisme : La Corsica est devenue une… classique

avant d’entrer dans la légende.

Plus qu’une simple épreuve de yachting, cette 8ème édition qui aura lieu 27 août au 3 septembre prochain, est un évènement à la fois sportif, « lifestyle » et très exclusif qui s'inscrit dans la tradition des belles régates méditerranéennes de voile classique. Elle sera suivie par un Rallye du 4 au 10 septembre, prélude de charme à la Monaco Classic Week, du 13 au 17 septembre.


- photo © Emmanuel Kirch -


La Corsica Classic est une régate itinérante qui allie élégance, sport, fair-play et aventure autour de l’Île de Beauté sous le patronage du Yacht Club de France. Elle devient la plus grande épreuve de voile classique en Méditerranée. Elle est ouverte à tous les yachts de tradition jaugés CIM et les « Esprits de tradition » jaugés IRC 2017. Cette course s’inscrit dans le circuit officiel organisé par le Comité International de Méditerranée et l’Association Française des Yachts de Tradition (AFYT). Elle est devenue en 7 ans seulement un événement sportif à part entière en Méditerranée, unique rendez-vous de voile classique en Corse.


L’engouement autour de la Corsica Classic continue de prendre de l’ampleur. En 2016, 28 yachts classiques, parmi les plus beaux au monde, sont venus y participer. L’histoire de ces yachts n’a cessé de croiser la grande Histoire. Ainsi le SY Skylark (1937), trois Corsica Classic à son actif, appartient au très British héritier Tara Getty ; SY Oiseau de Feu (1937) - classé monument historique - a appartenu à la famille Cointreau ; SY Serenade (1938) a été racheté par le marchand d’art Alain Moatti, après être passé entre les mains d’Eva Gabor, de la famille Cousteau et d’avoir vu à son bord Humphrey Bogart apprendre à naviguer aux côtés de son épouse Lauren Bacall, amis de son premier armateur, le violoniste Jascha Heifetz. Tous ces voiliers sont signés par les plus grands noms de l’architecture navale : Charles E. Nicholson, Olin Stephens, Nicholas Potter, William Fife, André Mauric, Alfred Mylne, Sparkman & Stephens, John G. Alden, Cesare Sangermani…


La Corse est mise en exergue, à l’insu de son plein gré partenaire de la manifestation avec Ajaccio comme ville de départ. La flotte sera amarrée au cœur du port Charles Ornano pour le plus grand plaisir des spectateurs de la ville impériale dès le dimanche 27 août. Les Sanguinaires, le Golfe du Valinco, Senetosa, Les Moines, Murtoli, Palombaggia, Bonifacio et ses bouches, les îles Lavezzi… Tous ces noms évocateurs de L’Île de Beauté ponctuent la route de la Corsica Classic qui se déroule en une succession de parcours côtiers à la journée d'une vingtaine de milles chacun (de 2h30 à 6h de navigation par jour) et qui conduit chaque soir les yachts vers des mouillages d’exception.


Pour ceux qui prolongeront leur séjour et se dirigeront vers Bastia et St Florent en mode rallye, le dîner de clôture devrait les ravir. C’est dans le fort historique de la ville, face à la baie et à ses mythiques voiliers qu'ils dégusteront un dîner locavore dimanche 10 septembre. Romuald Royer*, chef du Lido à Propriano , Jerry Monmessin*, chef du Pirate à Erbalunga et Yann Le Scavarec* de La Roya à Saint-Florent seront au piano... fortissimo !