Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cagnes-sur-Mer : le défi d’un urbanisme aux nouvelles normes...

Un nouveau quartier va surgir en plein centre de Cagnes-sur-mer. Il constitue le dernier volet d’un vaste programme de rénovation urbaine lancé en 1995 par la Municipalité. Projet urbanistique ambitieux d’éco-quartier, il se situe sur un emplacement stratégique de 7 hectares.



L’Eco-quartier de La Villette devrait permettre de renforcer l’attractivité du centreville, en créant des logements et des commerces nouveaux, en réaménageant le parc des Canebiers et en renaturant la Cagne. Deux signatures de renom international, Jean-Michel Wilmotte et Jean Mus, assurent un haut niveau de qualité architecturale et paysagère. Lauréat à l’unanimité du jury, Bouygues Immobilier a été retenu pour réaliser cet ensemble qui comprendra un restaurant, des bureaux, des logements, un parking, une terrasse paysagée et des commerces.


Afin de garantir une énergie moins chère, pérenne et renouvelable il est prévu de développer un réseau de chaleur urbain au moyen d’une boucle d’eau tempérée. S’appuyant sur la géothermie, le projet utilisera des sondes sèches et verticales afin de puiser les calories dans le sol et permettra d’alimenter l’ensemble des bâtiments en chauffage, eau chaude et rafraîchissement.


Au plan architectural les Ateliers Wilmotte ont eu au cahier des charges, celle d’assurer l’intégration harmonieuse de bâtiments mixtes animés par des espaces publics regroupant logements, bureaux, résidence services seniors, pôle culturel structurant et commerces de proximité. Avec un autre souci, celui de renforcer les liens sociaux intergénérationnels (jardin d’enfants, logements pour actifs et résidence seniors) et l’attractivité économique intra-urbaine.


Au plan paysager Jean Mus a dû plancher sur la relation entre les trois grandes zones urbaines identitaires Cagnoises - La bande littorale, le Haut-de-Cagnes surplombé par le château Grimaldi et le Centre-Ville. Il les a ainsi reliés grâce à une trame verte en continu via le Parc des Canebiers et d’une « Coulée Bleue » le long des berges de la Cagne jusqu’à la Mer.


Au plan environnemental le défi était de faire de l’Eco-quartier un véritable démonstrateur environnemental. Il s’agissait de désengorger le trafic en ville, de prévoir l’instauration d’aires piétonnes arborées et de voies cyclables... enfin, fleuron du projet, la construction d’un élément architectural comprenant, entre autre, parking végétalisé avec jardins suspendus pour préserver le centre-ville et le futur quartier de la pollution visuelle et sonore de l’A8.




«Visible depuis l’autoroute et bénéficiant d’une scénographie nocturne inédite, cet ouvrage représentera le signal identitaire fort de l’Eco-quartier en préservant le signal historique de Cagnes-sur-Mer : Le Haut de Cagnes et son Château », explique Giovanna Dessi, architecte au sein de l’agence Wilmotte. Equipé de brise-soleil orientables, le restaurant panoramique en haut du bâtiment accueillera la prestigieuse Brasserie Bocuse. On le voit, la barre a été placé très haute...


Projet global d’Eco-quartier :

- 7 hectares dont 4,5 dédiés aux espaces publics,

- 39 400 m² dont 30 000 m² pour les 526 logements (Résidence seniors, logements libres, logements sociaux (30%), logements à prix maîtrises),

- plus de 7 000 m² de surfaces commerciales,

- plus de 1 000 m² de surfaces de bureaux,

- parking végétalisé de 800 places ouvertes au public dont 300 places mutualisables...