Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le regard des Français sur leur maire... et leurs attentes pour les municipales 2020.

A l'occasion du 100ème Congrès des maires qui aura lieu du 21 au 23 novembre, l'Ifop et le Courrier des maires ont réalisé un sondage sur le regard des Français sur leur maire dont les résultats montrent que si les taux de notoriété et de satisfaction restent élevés, une certaine érosion apparaît au regard des mandats précédents. Les Français évoquent aussi les critères déterminants, entre programme des candidats et bilan de l'équipe sortante, qui guideront leur vote aux municipales 2020. Et ils ne sont que 50% à souhaiter voir leur maire se succéder à lui-même.



Les chiffres clés :

Seul un Français sur deux (51%) est en mesure de citer spontanément le nom de son maire. Les autres personnes interrogées se trompent de nom (10%) ou admettent ignorer comment s'appelle le maire de leur commune (39%). A noter que les habitants des communes rurales (61%) sont beaucoup plus nombreux que les habitants des banlieues populaires (38%) à citer spontanément le nom de leur maire.

Une cote de satisfaction en baisse : à mi-chemin du mandat actuel (2014-2020), seuls 61% des Français expriment leur satisfaction à l'égard de leur maire, soit une proportion en baisse par rapport à ce que l'on pouvait observer à la fin du mandat 2001-2008 (72 % de satisfaits en 2017) et à la toute fin du mandat 2008-2014 (63% en 2008).

Reste la question qui intéressera tous les élus réfléchissant au renouvellement de leur mandat : à quel point les électeurs veulent-ils le voir rempiler ? A ce jour, seulement 50% des Français souhaitent la reconduction de leur édile, alors qu'ils étaient 58% il y a dix ans, à la veille des élections 2008. Là encore, le signe d'une certaine impatience sur les premiers résultats de mandature, l'avancement des projets annoncés mais aussi une défiance plus large sur l'efficacité de l'action politique.

Pour François Kraus de l'Ifop, "Le renouvellement de la confiance aux maires en place n'est pas gagné"...
Lire ici l'article publié dans le Courrier des Maires.