Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Archives November 2016

France et ailleurs. De plus en plus de sols agricoles artificialisés...

Crédits:
textes par

À Nice, l'exemple de la plaine du Var est caricatural, d'autant plus que le maire a encouragé la construction de zones commerciales démesurées et d'un stade qui pose une multitude de problèmes… circulation, parking. Ironie, il a baptisé cette zone agricole (elle ne l'est plus) Eco Vallée... Rares sont les sols fertiles dans le département des Alpes-Maritimes. La plaine alluviale de La Bocca à Mandelieu jusqu'à Pégomas a considérablement rétrécie. Itou pour la plaine du PLan de Grasse.

Lire l'article

La Gastronomie en roulant...

Une victoire mi-chef, mi-pilote !

C’est dans le Var, au Castellet que se déroulait le 14 novembre dernier, la remise des prix du « Volant des Chefs », organisé par Renault. Pendant deux jours, 21 chefs et 10 pilotes ont échangé leur métier et passion le temps du challenge. Les pilotes ont réalisé un plat, dégusté et noté par un jury de grands chefs présidé par Christophe Bacquié, et les chefs ont, eux, réalisé des prouesses chronométrées sur le circuit Paul Ricard du Castellet, au volant de la Clio RS Trophy 220 EDC. L’événement, parrainé par Guillaume Gomez, Président des Cuisiniers de la République Française, a été riche en émotions et en rebondissements.

Lire l'article

Grasse : le sculpteur Max Cartier signe

l’affiche du « Marché de la Truffe »…

Crédits:
textes par

Rendu célèbre et riche par ses Hommes de pierres et ses Hommes de fer déclinés en différents formats (mais toujours des pièces uniques), a répondu favorablement à l’invitation de son ami Adrien Maeght. Ce dernier inconditionnel du Marché de la Truffe et de ses prometteurs, notamment Jacques Chibois, maître de la Bastide Saint Antoine, lui a suggéré de réaliser l’affiche de cette manifestation festive, gourmande et pédagogique aussi.

Lire l'article

Les "Pieds Noirs"...

la mémoire d'une Algérie Française.

Catégorie Pieds dans le plat

Arrivée un jour de décembre de l'année 1962, comme des milliers d'autres Français d'Algérie, sur les quais de Marseille, Camille Bender avait couché sur le papier ces quelques lignes. Elles nous ont été transmises par Joselyne Mas, qui avait effectué avec sa famille le même traumatisant trajet.

Lire l'article