Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Grasse : le Marché de la Truffe, 21ème du nom…

Crédits:

Depuis 21 ans, les truffiers des Alpes-Maritimes œuvrent pour que le « diamant noir » soit mieux connu, soit mieux apprécié. Ils sont aidés depuis le début par Jacques Chibois le chef étoilé de la Bastide Saint-Antoine, la municipalité grassoise, le Conseil Départemental et Régional. Sans oublier la commune du Rouret qui a très vite rejoint cette équipe gagnante.



- Jérôme Viaud, Michel Santinelli, Jacques Chibois et Max Cartier -


Grand ordonnateur et grand vulgarisateur aussi, Michel Santinelli, président régional du syndicat des trufficulteurs, donna lors de la conférence de presse annuelle, quelques indications sur la tendance. La sécheresse exceptionnelle qui a sévi laisse présager en effet une récolte peu abondante. Seules les explorations qui on pu irriguer tireront leur épingle du jeu. Les prix seront évidemment revus à la hausse par rapport à la saison dernière. Mais cela ne doit pas décourager les futurs acheteurs. En effet, il faut seulement quelques grammes de ce trésor au goût inimitable pour profiter pleinement de ses qualités gustatives. Quelques dizaines de grammes sont suffisants pour parfumer une omelette, un risotto, une purée. Quelques dizaines de grammes qui enrichiront un carpaccio de Saint-Jacques, un velouté de châtaignes… Les cuisiniers amateurs ambitionneront peut-être de réaliser des œufs à la truffe en coque ou pourquoi pas, la célèbre soupe VGE, soupe créée spécialement par Paul Bocuse pour le président de la République française de l’époque, Valéry Giscard d'Estaing et dans la composition de laquelle entre bien sûr la précieuse denrée…


Depuis ses débuts, le Marché a choisi de confier la réalisation de l’affiche événementielle à un artiste connu et volontaire, recommandé par Adrien Maeght, autre inconditionnel de la truffe et de la Côte d’Azur. Cette année, elle est signée par Max Cartier, longtemps grassois, artiste hors norme au parcours de vie tumultueux, mondialement connu pour ses « hommes de pierre » et ses « hommes de fer ». Il s’est volontiers et généreusement pris au jeu pour créer « l’Homme truffier », tout à fait dans la lignée de sa démarche. Le résultat est convaincant !


Ce marché, le plus important dans les Alpes-Maritimes, se tiendra ainsi le samedi 7 janvier à La Bastide Saint-Antoine à Grasse et le dimanche 15 janvier, il se déplacera au Rouret. Les gourmets et les curieux aussi noteront ces dates sans faute sur leur agenda… Ils auront en s’y rendant l’assurance de trouver des truffes de qualité. Car les organisateurs font signer à tous les participants une charte les obligeant à présenter le jour J l'ensemble de leurs truffes, afin que les « tuber melanosporum » soient inspectées et que ne se glissent pas des… chinoiseries.


Éléments du programme : 
- Repas gastronomique 
proposé par Jacques Chibois : la truffe y sera reine...
- Marché de la truffe et des produits agricoles régionaux,
- Démonstration de chiens truffiers, 
- Atelier dégustation sur la place du marché... 



- mine de de rien, un trésor de saveurs -


Bastide Saint-Antoine
48, avenue Henri-Dunant
06130 G
rasse
Tél. 04 93 70 94 94