Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

La restauration rapide, ça peut-être aussi de la qualité

et des produits naturels…

Crédits:
textes par

L’histoire d’EXKi commence en 1999, quand 3 amis, Nicolas, Frédéric et Arnaud, passionnés par la bonne cuisine, développent l’idée d’un restaurant rapide qui ne soit pas de la junk food. Le trio ouvre sa première adresse le 9 janvier 2001, Porte de Namur, à Bruxelles. Aujourd’hui, il compte 77 restaurants répartis dans 5 pays. En France, déjà plus d'une vingtaine concentrés dans la région parisienne, dont 6 points de vente implantés dans l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle… Les voyageurs y trouvent à tout moment de la journée un concept de restauration natural, fresh & ready, centré sur les légumes, le frais, le Bio.



La liste des menus proposés parle d'elle-même. En plats froids : lentilles vertes bio, artichaut, petit-pois ; taboulé bio, saumon fumé, aneth ; quinoa bio, mange-tout, pomme, poivron… Côté tartines et sandwiches, les baguettes à l'ancienne cuites sur pierre sont des must pour y ajouter du brie, du comté AOC, avec de la roquette, tomate séchée, tapenade… Quelques plats chauds essentiellement des pâtes. Comme douceurs, des yaourts au lait bio et bifidus, des tartelettes, des mousses au chocolat, au mascarpone, des brownies, des muffins… des boissons, thé, limonade, jus de fruits…


Un embarras du choix de bon aloi et qui fait regretter que la marque n'ait pas encore essaimée dans toute la France. On imagine le carton qu'elle ferait sur le campus universitaire de Nice et de Sophia Antipolis où il y a une réelle demande et une clientèle sensibilisée à une autre forme de restauration rapide... On se plaît à rêver que EXKI détrône et vite, les chaînes de fastfood nord-américaines, qui contribuent à nous acculturer et participent grandement au développement du surpoids, voire de l'obésité parmi la population.


On aime bien aussi les conseils de diététique permettant de composer un menu équilibré en toute connaissance de cause, valeurs nutritionnelles comprises.


Poussant le bouchon un eu plus loin, les concepteurs proposent d'aider leurs clients à trouver l’endroit idéal où déplier leur nappe à carreaux, Il suffit d’un coup d’œil au mini site dédié www.EXKiPiKNiK.com pour peaufiner la recherche.


Et, pour transporter ses achats dans la logique même de la démarche, un sac 100% éco-friendly. Pratique, sans chichi, il est aussi élégant. C'est la sprinteuse belge Olivia Borlee, attachée aux valeurs... durables et aussi styliste qui l'a conçu - 4,90  € dans les restaurants et 6,80 € dans les restaurants EXKi des aéroports.




Quand à la Green card que l'on peut demander, elle n'est pas un sésame pour s'installer aux USA mais aura un effet positif sur notre environnement. Elle récompense en effet les éco-gestes comme les trajets en vélo, la réutilisation des sacs EXKi, des couverts en bambou… Qu'on se le dise !



EXKi
Qui peut le Vert, peut le plus !