Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Pollution de l'air : la Côte d'Azur n'est pas épargnée…

Nice non plus.

Crédits:
images par

L'image d’Épinal a vécu, la pollution de l'air ne connaît pas de frontières. Les gaz émis par les véhicules qui consomment du pétrole, migrent, du moins en partie, quand soufflent les vents dominants. Sans disparaître pour autant, on les retrouve dans les moyen et haut pays, jusque que dans le Parc national du Mercantour qui n'est lui aussi pas épargné…



Une étude vient détailler les polluants dans le quartier du Port de Nice où l’activité maritime et surtout le trafic routier, sont les causes principales de la pollution de l'air ambiant. Au carrefour des principales voies de circulation et à proximité de l’activité portuaire, des mesures ont été réalisées d’août 2013 à janvier 2014, suivies de prélèvement de juillet à août 2014 chez des riverains par Air Paca.

Ainsi, la pollution en dioxyde d’azote n’y est pas homogène. Les zones et rues ayant un bâti serré et un trafic routier important sont davantage exposées à ce polluant. Les quais, le secteur île de Beauté et les voies menant aux Basse et Moyenne Corniches sont les plus impactés. Les taux relevés de particules fines sont équivalentes à ceux enregistrés dans les zones urbaines de la région. Faut-il s'en réjouir pour autant même si les valeurs règlementaires sont respectées sachant que les conditions météorologiques hivernales ont favorisés la dispersion. Traceur de l’activité industrielle, le dioxyde de soufre est notable et semble suivre l'activité maritime. Tout reste contenu mais, la pollution est là avec quelques pics.


Le rapport complet de l’étude est consultable en cliquant ici.