Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : « L'Empire » a des ambitions…

Crédits:

Sur les lieux mêmes des derniers exploits du chef étoilé Christian Plumail, les repreneurs de son restaurant, ont placé la barre haute. Nouvelle décoration sobre et inspirée de l'art-déco qui fit les beaux jour d'une Côte d'Azur inventée par les anglo-saxons et investie par les Russes blanc… un jeune cuisinier plein de bonnes intentions. Les conditions semblent remplies pour un avenir souriant.


- Julien Toselli et Nicolas Selow -


L'Univers de Christian Plumail a cédé la place à l'Empire. Le site ne manque pas d'intérêt, en limite du vieux-Nice, le regard et la terrasse tournés vers le nouveau-Paillon. Des ouvertures donnent de la lumière, les tables sont bien mises, on attend de lire le menu…


De concert avec Julien le patron, le tout jeune chef, Nicolas Selow, ne manque pas d'idées. De l'allure dans les présentations, du qualitatif dans les assiettes. La carte, opérationnelle dès le mois de décembre, est concise, ce qui permet ainsi au chef d'exprimer ses qualités. Nous retiendrons en entrée « Les gambas poêlées », avec un étonnant risotto de céleri et émulsion aux agrumes (14,50 €) et un original « Foie gras de canard du Sud-Ouest », tuile de pain d’épices et déclinaison de mangue (15,50 €)…


- Les gambas poêlées (portion dégustation) -


- Foie gras de canard du Sud-Ouest -


« Le Filet de Saint-Pierre confit à L’huile de Badiane », fenouil braisé à l’orange, olives de Nice concassées, Jus de veau réduit à l’orange, à la cuisson parfaite était une réussite 27 €. De même le « Filet Mignon de Cerf », polenta crémeuse, champignons et marrons sautés, jus corsé au Pinot noir - 24,50 €.


- Le Filet de Saint-Pierre confit à L’huile de Badiane -


Le chef adore les pâtisseries. Ça tombe bien, c'est lui qui les prépare. Nous avons aimé « L'ananas rôti au miel et poivre de Sichuan », tuile de cacao et sorbet coco - 8,50 €.


Les menus du jour laissent place aux produits du marché et à l'imagination du chef. Formule En Trois Temps, du mardi au samedi, midi et soir, entrée, plat, dessert - 39 €. Prendre le temps permet de faire le tour de la question… en six étapes - 68 €. Quant au Big brunch du dimanche, servi de 10h30 à 15h, il est plutôt convaincant… 19 €.


La carte des vins au verre est raccourcie mais de belle facture avec un Prosecco Piol qui ouvrira les débats. La sélection dans les trois couleurs sort des bouteilles de derrière les fagots, notamment  le Château Valentine rosé Le caprice de Clémentine ; le Condrieu blanc, domaine Faury ; le Bandol rouge Guilhem Tournier La Malissonne…


Nul doute que cette récente adresse niçoise a de beaux jours devant elle et une force de persuasion qui mérite nos encouragements. CQFD !


L'Empire
54 bd Jean Jaurès
06300 Nice
tel. 04 93 01 30 40